Liens d'accessibilité

Un golf appartenant à Trump vandalisé en Californie


Le président Donald Trump applaudit la' Palm Beach Central High School Band' à son arrivée au club de golf 'Trump international' à West Palm Beach, en Floride, le 5 février 2017.

Un groupe de militants pro-environnement a vandalisé un golf luxueux appartenant au président américain Donald Trump au sud de la Californie, gravant un message sur sa pelouse.

Le groupe, qui se décrit comme un "collectif écologiste anonyme", a envoyé au quotidien Washington Post une vidéo montrant au moins quatre personnes en train de passer au-dessus d'une clôture au Trump National Golf Club de Rancho Palos Verdes, environ 30 kilomètres au sud de Los Angeles.

La vidéo sous-exposée et légèrement floue d'un peu plus d'une minute montre les intrus vêtus de couleurs sombres utilisant des outils de jardinage pour gratter dans le gazon le message: "PLUS DE TIGRES. PLUS DE BOIS" (en anglais "NO MORE TIGERS. NO MORE WOODS.", allusion probable au joueur de golf vedette Tiger Woods).

Ils ont envoyé au journal un communiqué de presse expliquant que leur action était une réponse au "manque d'attention flagrant (de l'administration Trump) pour l'environnement".

Le lieutenant David Sprengel du bureau du Shérif de Lomita a précisé à l'AFP que l'acte de vandalisme avait eu lieu vers 8H30 dimanche (15H30 GMT).

Le golf de 18 trous est classé parmi les 100 meilleurs du pays par Golf Magazine, et a coûté 264 millions de dollars ce qui fait de lui le plus cher jamais bâti aux Etats-Unis d'après le site World Golf. Il est réputé pour son panorama spectaculaire sur l'océan Pacifique et a été utilisé comme décor dans plusieurs films.

Le club de Golf n'a pas répondu dans l'immédiat aux demandes de commentaires de l'AFP.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG