Liens d'accessibilité

L’ONU poursuit la lutte contre les mutilations génitales féminines


Rassemblement autour d'un groupe d'adolescentes de la tribu Sebeï, en Ouganda, juste après leur excision à Bukwa, au Nord-Est de Kampala (archives 2008)

Rassemblement autour d'un groupe d'adolescentes de la tribu Sebeï, en Ouganda, juste après leur excision à Bukwa, au Nord-Est de Kampala (archives 2008)

Les Nations-Unies ont réaffirmé leur engagement dans la lutte contre les mutilations génitales féminines.

Chaque année, plus de trois millions de femmes et fillettes encourent ce risque qui a de graves conséquences sur leur santé, notamment leur capacité à concevoir et à accoucher.

Nassifatou Diop, coordinatrice du programme contre les mutilations génitales féminines à l’ONU, s'est exprimée sur la VOA à l’occasion de la Journée internationale contre les mutilations génitales féminines, le lundi 6 février.

XS
SM
MD
LG