Liens d'accessibilité

Côte d’Ivoire : le mandat de l’ONUCI renouvelé pour six mois


Le Conseil de sécurité de l'ONU

Le Conseil de sécurité de l'ONU

L’ambassadeur des Etats-Unis à l’ONU, Susan Rice, présidente du Conseil, a dit que les quinze ont averti toutes les parties prenantes ivoiriennes qu’elles seront tenues responsables des attaques contre les civils et les Casques bleus et seront traduits en justice. Tous les Ivoiriens doivent faire preuve d’un maximum de retenue, demeurer calmes, résister aux actes de provocation, éviter la violence et oeuvrer ensemble pour rétablir une paix durable dans le pays, a-t-elle déclaré.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a voté, lundi, pour renouveler pour six mois le mandat de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI). Les quinze membres du Conseil ont décidé, à l’unanimité, de la prolonger, jusqu’au 30 juin 2011, de la présence en Côte d’Ivoire des quelques 10 000 Casques bleus, policiers et civils de la force onusienne de maintien de la paix. Ils ont aussi renouvelé l’autorisation accordée aux forces françaises pour qu’elles appuient l’ONUCI dans sa mission.


Le président sortant ivoirien Laurent Gbagbo et son épouse Simone lors de son investiture à Abidjan (Archives)

Le président sortant ivoirien Laurent Gbagbo et son épouse Simone lors de son investiture à Abidjan (Archives)

La résolution du Conseil demande « instamment à toutes les parties et acteurs ivoiriens de respecter la volonté du peuple et les résultats du scrutin, attendu que la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union africaine ont reconnu en M. Alassane Dramane Ouattara le Président-élu de la Côte d’Ivoire et le représentant des suffrages librement exprimés du peuple ivoirien, ainsi que l’a proclamé la Commission électorale indépendante. »

Les membres du Conseil de sécurité ont, en outre, condamné « la persistance des violations des droits de l’homme et du droit humanitaire contre des civils signalées dans différentes parties du pays, notamment les nombreux actes de violence sexuelle commis dans l’impunité .»

Mme Susan Rice, ambassadeur des Etats-Unis à l'ONU

Mme Susan Rice, ambassadeur des Etats-Unis à l'ONU

La semaine dernière, le président Gbagbo avait sommé l’ONU de retirer immédiatement cette force. Il refuse de reconnaître la victoire de son adversaire Alassane Ouattara au second tour de la présidentielle le mois dernier, une victoire reconnue par la communauté internationale.

L’ambassadeur des Etats-Unis à l’ONU, Susan Rice, qui président le Conseil, a dit que les quinze ont averti toutes les parties prenantes qu’elles seront tenues responsables des attaques contre les civils et les Casques bleus et seront traduits en justice. Tous les Ivoiriens doivent faire preuve d’un maximum de retenue, demeurer calmes, résister aux actes de provocation, éviter la violence et œuvrer ensemble pour rétablir une paix durable dans le pays.

Un porte-parole onusien a fait état d’au moins 50 morts, 200 blessés et 470 arrestations arbitraires en Côte d’Ivoire depuis le second tour de la présidentielle.





XS
SM
MD
LG