Liens d'accessibilité

Un ex-Premier ministre tanzanien tourne le dos au parti au pouvoir


Edward Lowassa, ancien Premier ministre tanzanien, New York, 2 juin 2006

Edward Lowassa, ancien Premier ministre tanzanien, New York, 2 juin 2006

Volteface d’un ancien Premier ministre. Edward Lowassa a fait défection du parti au pouvoir qu’il accuse de dictature à l’approche de l’élection présidentielle.

"Je ne suis plus l’un des leurs", a déclaré Edward Lowassa. Il a claqué la porte de Chama Cha Mapinduzi à trois jours de la fin de l’enregistrement des électeurs pour l’élection présidentielle couplée aux législatives et communales devant se tenir le 25 octobre.

L’ancien Premier ministre avait au cours du mois de juillet tenté sans succès de décrocher l’investiture de Chama Cha Mapinduzi pour la présidentielle.

Il accuse désormais les dirigeants du parti d’être devenus des non démocrates, des oppresseurs, et de se livrer à la chasse aux sorcières.

Agé de 61 ans, M. Lowassa avait été inculpé dans un scandale de corruption qui lui a valu de démissionner de son poste de Premier ministre en 2008.

Il est désormais membre de Chedima, une formation de l’opposition. Le parti qu’il quitte domine la vie politique en Tanzanie depuis 40 ans alors le pays est gangrené par la corruption.

XS
SM
MD
LG