Liens d'accessibilité

Au moins deux morts dans une attaque jihadiste au Burkina Faso

  • Zoumana Wonogo

Le ministre de la Sécurité du Burkina Faso, Simon Compaore, à droite, visite le site d'une attaque contre un poste de police dans le village d'Intagom, 1er juin 2016.

Des hommes armés du groupe Ansarul islama ont tué un enseignant et un habitant à Kourfayel, village situé à quelques 7kms de Djibo, au nord du Burkina.

L’attaque est survenue après celles des commissariats de police dans la nuit du lundi au mardi toujours dans le nord du Burkina.

L’assassinat de l’enseignant fait suite à la menace lancée il y a quelques mois par ce même groupe aux écoles leur intimant l'ordre de cesser d'enseigner en français au profit de l'arabe et des préceptes de l'islam.

Selon des témoignages, les enseignants de la zone sont dans la panique. Les uns et les autres ont commencé à faire leurs bagages pour rejoindre la ville principale Djibo.

Le ministre de la sécurité d'après ses services de communication va se rendre à Djibo le lundi prochain.

Reportage de Zoumana Wonogo à Ouagadougou pour VOA Afrique

XS
SM
MD
LG