Liens d'accessibilité

Un des chefs de la LRA se serait rendu en Centrafrique


Soldats ougandais à la poursuite des leaders fugitifs de la LRA (avril 2012)

Soldats ougandais à la poursuite des leaders fugitifs de la LRA (avril 2012)

Le Département d'Etat annonce qu'un homme se présentant comme Dominic Ongwen s'est rendu. Son identité est en cours de vérification.

Les Etats-Unis affirment qu’un des chefs de l’Armée de Résistance du Seigneur s’est rendu auprès des forces américaines présentes dans la région.

Washington explique qu’un homme affirmant être Dominic Ongwen s’est rendu en Centrafrique. Des conseillers militaires américains sont présents en RCA pour aider à traquer les chefs de la LRA.

La porte-parole du Département d’Etat, Jen Psaki, a expliqué que "des efforts étaient en cours pour établir de façon positive et complète son identité."

Mme Psaki précise que si cette défection se confirme, elle constituerait "un coup historique contre la structure de commandement de la LRA".

La LRA est accusée d’avoir tué et kidnappé des dizaines de milliers de personnes à travers 4 pays africain sur les trente dernières années. Le groupe avait combattu le gouvernement congolais pendant deux décennies avant de se transformer en opérant dans la brousse et attaquant des villages isolés.

Selon l'ONU, cette rébellion a tué plus de 100.000 personnes depuis 1987 en Afrique centrale et a enlevé plus de 60.000 enfants.

Les Etats-Unis ont offert une récompense de 5 millions de dollars pour toute information permettant la capture d’Ongwen. Il est recherche par la Cour Pénale Internationale pour des accusations de crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Ongwen est l’un des cinq chefs de la LRA recherchés par la CPI, dont Joseph Kony.

XS
SM
MD
LG