Liens d'accessibilité

Un demi-million de préservatifs distribués pour le Carnaval de Luanda


En même temps que ces préservatifs, des cliniques mobiles seront positionnées dans des banlieues pendant le carnaval pour permettre aux habitants de venir tester leur état sérologique, indique l'ONG ANASO, qui fédère les organisations de lutte contre le sida dans ce pays d'Afrique australe.

Près de 500.000 préservatifs vont être distribués dans la capitale angolaise Luanda à l'occasion du Carnaval du 6 au 9 février, a annoncé vendredi l’ONG.

ANASO va déployer dix équipes de distributions de préservatifs et de matériel d'information dans plusieurs points de la capitale et des conseillers de différentes associations seront disponibles pour informer le public.

"Ces militants vont parler avec les gens et expliquer les problèmes de la maladie", tout en distribuant les préservatifs, a expliqué à la presse le secrétaire général d'ANASO, Antonio Coelho.

Par ailleurs, selon M. Coelho, des cliniques mobiles seront positionnées dans des banlieues pendant le carnaval pour permettre aux habitants de venir tester leur état sérologique. "Cinq mille kits de test de séropositivité seront également mis à la disposition du public", a-t-il dit.

L'opération, visant à protéger les participants au carnaval, est aussi une occasion pour ANASO de sensibiliser plus largement la population aux dangers du sida, qui continue à tuer dans le pays. Selon des données officielles, entre 350.000 et 500.000 vivent avec le virus HIV, pour un taux de prévalence national de 2,4%, certes important mais relativement plus faible que dans certains pays africains de la région (Botswana 25,2%, Afrique du Sud 18,9%, selon la Banque mondiale pour 2014).

Le 9 février, point culminant des fêtes carnavalesques, des messages de prévention appelant à modifier les comportements seront également diffusés publiquement, selon l'ONG.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG