Liens d'accessibilité

Un "anneau de feu" dans le ciel de l'Afrique et de la Réunion jeudi


Des animaux sont près des touristes lors d'un coucher de soleil dans le parc naturel de Masai Mara, le 7 octobre 2014.

Des animaux sont près des touristes lors d'un coucher de soleil dans le parc naturel de Masai Mara, le 7 octobre 2014.

Le spectacle promet toutefois d'être réjouissant. La Lune recouvrira peu à peu une très grande partie du disque solaire. A un moment le disque lunaire sera totalement inscrit dans celui du Soleil (phase de "centralité").

Une partie de l'Afrique, Madagascar et l'île de la Réunion assisteront jeudi à une éclipse annulaire de Soleil, au plus fort de laquelle le disque de la Lune cachera aux Terriens jusqu'à 94% de notre étoile.

Elle correspondra à un alignement quasi parfait de la Terre, de la Lune et du Soleil. Mais contrairement à une éclipse totale, la Lune ne masquera pas complètement le Soleil. Jeudi, notre satellite sera plus loin de la Terre que dans le cas d'une éclipse complète et le disque lunaire nous semblera plus petit.

Le spectacle promet toutefois d'être réjouissant. La Lune recouvrira peu à peu une très grande partie du disque solaire. A un moment le disque lunaire sera totalement inscrit dans celui du Soleil (phase de "centralité").

"Au maximum de l'éclipse, il ne restera qu'un anneau de lumière encerclant le disque noir de la Lune. Ce sera le moment magique", déclare à l'AFP depuis la Réunion Pascal Descamps, astronome à l'Observatoire de Paris.

La luminosité baissera mais il n'y aura pas une sensation d'obscurité comme dans le cas d'une éclipse totale. "La luminosité sera équivalente à celle d'un ciel fortement nuageux", indique M. Descamps.

L'éclipse de Soleil sera visible dans sa forme annulaire depuis les lieux situés sur la trajectoire que décrit l'ombre de la Lune projetée sur Terre ("bande de centralité").

En dehors de cette petite bande large de 100 km permettant de voir "l'anneau de feu", l'éclipse sera partielle. En France métropolitaine, elle ne sera pas visible.

La bande de centralité débutera à 06H13 GMT dans l'océan Atlantique sud, puis traversera le continent africain en passant sur le Gabon, le Congo, la République Démocratique du Congo, la Tanzanie, le nord-est du Mozambique et Madagascar.

Elle prendra fin à 12H00 GMT dans l'océan Indien, indique l'Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE), de l'Observatoire de Paris.

- Protéger les yeux -

Les trois quarts de l'île française de la Réunion se trouveront sur le passage de l'ombre de la Lune. Au maximum de l'éclipse, entre 10H08 GMT (14H08 heure de la Réunion) et 10H11 GMT, la Lune occultera le Soleil à 94%.

Un petit quart nord-est de l'île (dont Saint-Denis de la Réunion) sera en dehors de cette bande et ne verra qu'une éclipse partielle.

Au total, l'éclipse durera 3 heures 18 à la Réunion. La phase la plus spectaculaire (phase de centralité) y durera 2 minutes 44 secondes. "Les prévisions météo sont bonnes", précise M. Descamps.

C'est en Afrique que cette phase durera le plus longtemps (un peu plus de 3 minutes).

A ceux qui veulent voir l'éclipse, l'Observatoire de Paris rappelle les consignes de prudence concernant l'observation du Soleil.

Il rappelle "la nécessité absolue d'utiliser des protections adaptées pour l'oeil". Les lunettes de Soleil ne sont absolument pas suffisantes.

Les lunettes spéciales "éclipse" permettent de filtrer les rayons ultraviolets et infrarouges du Soleil qui sont les plus destructeurs pour la rétine.

"Regarder le Soleil sans protection spéciale, même quelques secondes, suffit à endommager de façon irréversible les cellules de la rétine", rappelle M. Descamps.

Le spectacle à la Réunion sera visible sur la chaîne Dailymotion de l'Observatoire (www.dailymotion/observatoiredeparis).

AFP

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG