Liens d'accessibilité

Un ancien des Black Panthers rentre aux Etats-Unis


William Potts, photographié à La Havane

William Potts, photographié à La Havane

Un ancien membre américain des Black Panthers, qui avait détourné un avion de ligne sur Cuba il y a près de 30 ans, a quitté l'île mercredi pour rentrer aux Etats-Unis, où il est toujours recherché pour piraterie aérienne.

En 1984, William Potts s’était emparé d'un avion qui devait relier Newark, dans le New Jersey, à Miami, en Floride. Il avait détourné l'appareil, qui transportait 56 personnes, contraignant le pilote à se poser à La Havane. A cette époque, la sécurité dans les aéroports n’était pas ce qu’elle est aujourd’hui, et les pirates de l’air se faisaient transporter relativement fréquemment jusqu’à Cuba.

Potts, qui est âgé aujourd’hui de 56 ans, pensait être accueilli en triomphe. Loin de là, il serait jugé par un tribunal cubain pour détournement d’avion et emprisonné pendant 15 ans. Une fois libéré, il avait épousé une Cubaine, dont il a eu deux filles.

Potts, qui est aujourd’hui divorcé, espère que les autorités américaines feront preuve de clémence. Ses deux filles résident en Floride, ce qui l’a poussé à négocier son retour avec les autorités américaines, même si aucun accord n’était intervenu avant son arrivée à Miami mercredi.

Il espère pouvoir rentrer à Cuba après s’être mis en règle avec les autorités américaines.
XS
SM
MD
LG