Liens d'accessibilité

Ukraine : Berlin n'exclut pas de nouvelles sanctions contre Moscou


Kiev, capitale de l'Ukraine (Reuters)

Kiev, capitale de l'Ukraine (Reuters)

La chancelière Angela Merkel a déclaré qu'elle privilégiait le dialogue avec Moscou mais qu'elle n'excluait pas de revenir à la voie des sanctions.

BERLIN (Reuters) - Les autorités allemandes ont estimé mercredi que la mise en oeuvre des accords de paix de Minsk 2 en Ukraine demeurait insuffisante et n'ont pas exclu des sanctions supplémentaires contre la Russie, accusée de soutenir les séparatistes.

La chancelière Angela Merkel, qui a obtenu avec François Hollande la signature des accords de Minsk le 12 février dernier après une nuit et une matinée de négociations, a déclaré qu'elle privilégiait le dialogue avec Moscou mais qu'elle n'excluait pas de revenir à la voie des sanctions. L'unité de vue de l'Union européenne sur le conflit ukrainien, a-t-elle ajouté, est un signal très important à adresser à Vladimir Poutine.

Le porte-parole de son gouvernement, Steffen Seibert, a noté pour sa part que la mise en oeuvre des accords conclus avec le président russe et son homologue ukrainien Petro Porochenko n'était toujours pas satisfaisante. "Il est évident que si on observe une escalade, de nouvelles mesures pourraient être nécessaires et l'Europe trouverait la force pour ce faire", a-t-il ajouté lors d'un point de presse.

Le cessez-le-feu attendu de longue date dans l'est de l'Ukraine semblait pourtant s'installer mercredi entre troupes gouvernementales et séparatistes prorusses, qui ont commencé à retirer leurs armes lourdes de la ligne de front, conformément aux accords de Minsk. L'armée ukrainienne a relevé mercredi matin que pour la première fois depuis des semaines, aucun de ses soldats n'avait été tué depuis 24 heures.

Ce cessez-le-feu, a souligné Angela Merkel, ne constitue qu'une première étape du règlement politique du conflit en Ukraine. Au-delà de la trêve, le texte endossé à Minsk prévoit notamment la mise en oeuvre d'un "régime d'autonomie local provisoire dans certains secteurs des régions de Donetsk et Louhansk", les deux grandes villes du Donbass tenues par les séparatistes, la délimitation de ces secteurs restant à définir.

L'Ukraine devra également réformer sa constitution avec mise en oeuvre d'une décentralisation et adoption d'un statut spécial pour les régions de l'Est.

XS
SM
MD
LG