Liens d'accessibilité

Ouganda : premier procès d’un leader de la LRA


Le leader de la LRA, Joseph Kony, et son adjoint, Vincent Otti, sous une tente, en 2006, à Ri-Kwamba, au Sud-Soudan

Le leader de la LRA, Joseph Kony, et son adjoint, Vincent Otti, sous une tente, en 2006, à Ri-Kwamba, au Sud-Soudan

Inculpé de 53 chefs d’accusation, notamment de meurtres, prisse d’otage, destruction de biens et blessures, Kwoyelo clame son innocence. Il a été capturé en République démocratique du Congo en 2009.

L’Ouganda a entamé le procès pour crimes de guerre de Thomas Kwoyelo, un leader de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) – le violent groupe rebelle ougandais. Il s’agit du premier rebelle ougandais à être jugé dans son pays.

Le procès se tient sous un imposant dispositif de sécurité, sous l’égide de la Division des crimes de guerre internationaux, à Gulu. Inculpé de 53 chefs d’accusation, notamment de meurtres, prises d’otage, destruction de biens, coups et blessures, Kwoyelo clame son innocence. Il a été capturé en République démocratique du Congo en 2009, lors d’une offensive des forces régionales contre la LRA.

Ce groupe rebelle est accusé d’avoir tué, enlevé et mutilé des dizaines de milliers de personnes à travers l’Afrique centrale depuis la fin des années 1980. Les rebelles, qui ont combattu le gouvernement ougandais pendant des années, opèrent à présent en petits groupes, attaquant et pillant des villages à travers la région.

Le mois dernier, 39 organisations caritatives avaient averti que la LRA continue de terroriser les communautés au Congo, en RCA et au Sud-Soudan.

XS
SM
MD
LG