Liens d'accessibilité

Uber lance à Bangkok sa première offre de moto taxi


Affiche des chauffeurs de taxi français disant, "Uber, rentre chez toi", lors d'une manifestation nationale à propos de la concurrence des entreprises de trajet en voiture privée comme Uber, à Paris, le 26 janvier 2016.

Affiche des chauffeurs de taxi français disant, "Uber, rentre chez toi", lors d'une manifestation nationale à propos de la concurrence des entreprises de trajet en voiture privée comme Uber, à Paris, le 26 janvier 2016.

Uber a lancé à Bangkok mercredi son premier service de taxi moto, un projet pilote dans la capitale thaïlandaise, où ce moyen de transport est déjà très utilisé, avant un possible développement dans d'autres villes d'Asie.

Dans une ville tentaculaire, très embouteillée, de nombreux habitants optent déjà pour ce moyen de transport qui permet de se faufiler rapidement au milieu des files de voitures.

Uber, qui propose via son application de commander un taxi moto, est le deuxième opérateur à se lancer sur ce secteur et sera donc en compétition avec Grab taxi, une société singapourienne qui propose des taxis classiques ou bien des taxi-motos.

"C'est la première fois que nous nous lançons sur ce secteur. Si cela fonctionne, nous espérons ensuite développer cette offre sur d'autres marchés", a expliqué Douglas Ma, à la tête de la partie développement en Asie de la société américaine.

Ce dernier a refusé de préciser combien de conducteurs de deux-roues avaient déjà signé un accord avec Uber mais a précisé qu'ils étaient des "milliers".

Chalerm Changthongmadan, qui est à la tête de l'Association des taxis motos thaïlandaise, s'est dit préoccupé par cette arrivée, craignant des "conflits" avec les chauffeurs qui travaillent déjà dans Bangkok.

Uber, présent dans près de 70 pays, est devenue une des start-ups les plus chères au monde, dont la valeur est estimée à 50 milliards de dollars.

La croissance rapide de cette application a souvent entraîné dans les pays où elle est implantée des conflits avec les taxis traditionnels, avec des grèves de chauffeurs qui ont touché plusieurs villes.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG