Liens d'accessibilité

Kenya : deux législateurs et un ministre inculpés d’incitation à la haine


Les suspects lors de leur comparution, mercredi

Les suspects lors de leur comparution, mercredi

La tension monte au Kenya à mesure qu’approche le référendum du 4 août sur la nouvelle Constitution.

Un tribunal kenyan a inculpé deux parlementaires et un ministre-adjoint d’incitation à la haine pour des propos tenus durant une campagne qu’ils menaient contre le nouveau projet de Constitution. Arrêtés mardi, les députés Fred Kapondi et Joshuah Kutuny, et le ministre-adjoint des Travaux routiers, Wilfred Machage ont tous les trois plaidé non coupables lors de leur audience a Nairobi. Ils ont été libérés sous caution.

La tension monte au Kenya à mesure qu’approche le référendum du 4 août sur la nouvelle Constitution. Des engins ont explosé, dimanche, lors d’un rassemblement public contre le projet, faisant six morts et une centaine de blessés.

Personne n’en a revendiqué la responsabilité, mais un groupe d’églises opposées à la nouvelle Constitution l’impute au gouvernement, qui est en faveur de la réforme constitutionnelle dans le pays.

XS
SM
MD
LG