Liens d'accessibilité

Deux Américains lauréats du Prix Nobel de Chimie


Robert Lefkowitz (à g.) et Brian Kobilka (image projetée durant une conférence de presse à Stockholm, le 10 octobre 2012)

Robert Lefkowitz (à g.) et Brian Kobilka (image projetée durant une conférence de presse à Stockholm, le 10 octobre 2012)

Robert Lefkowitz et Brian Kobilka ont été récompensés pour leur étude des récepteurs couplés aux protéines G

Deux médecins américains, Robert Lefkowitz et Brian Kobilka, ont reçu ce mercredi 10 octobre le prix Nobel de Chimie pour leurs travaux sur des récepteurs qui permettent aux cellules de comprendre leur environnement, une percée essentielle pour l'industrie pharmaceutique. Le jury les a récompensés pour leur "étude des récepteurs couplés aux protéines G" (RCPG), des récepteurs cellulaires propres aux mammifères.

"Pendant longtemps, la façon dont les cellules pouvaient sentir leur environnement est restée un mystère", a rappelé l'Académie royale des Sciences de Suède. Grâce aux travaux de Robert et Brian, nous savons à quoi ressemblent ces récepteurs".

Les RCPG jouent un rôle "essentiel pour la communication entre nos cellules", a déclaré un membre du comité Nobel, Sven Lindin, après l'annonce du prix à Stockholm. "Certains disent que jusqu'à 50 % de tous les produits pharmaceutiques reposent sur une action ciblant les RCPG. Savoir à quoi ils ressemblent et comment ils fonctionnent nous donnera des outils" pour concevoir "de meilleurs médicaments avec moins d'effets secondaires", a-t-il ajouté.

M. Lefkowitz, 69 ans, professeur de médecine et de biochimie, travaille à l'Institut médical Howard Hughes de Chevy Chase, dans la banlieue de Washington, et à l'université de Duke, en Caroline du Nord.

M. Kobilka, 67 ans, est professeur de médecine et de physiologie moléculaire et cellulaire à l'université de Stanford, en Californie
XS
SM
MD
LG