Liens d'accessibilité

Un hélicoptère s'écrase en Turquie : 7 morts dont quatre Russes


Pompiers travaillent sur le site du crash de l'hélicoptère dans le district Buyukcekmece d'Istanbul, le 10 mars 2017.

Pompiers travaillent sur le site du crash de l'hélicoptère dans le district Buyukcekmece d'Istanbul, le 10 mars 2017.

Sept personnes, dont quatre ressortissants russes, sont mortes lorsque l'hélicoptère qui les transportait s'est écrasé vendredi à Istanbul après avoir percuté une tour en raison du brouillard, ont rapporté les autorités turques.

"Sept personnes ont perdu la vie dans l'accident. Toutes mes condoléances aux familles et aux entreprises touchées", a déclaré le maire d'Istanbul Kadir Topbas, cité par le journal Hürriyet.

L'appareil, de type Sikorsky S-76, avait décollé de l'aéroport international Atatürk et s'est écrasé quelques minutes plus tard à Büyükçekmece, dans l'ouest d'Istanbul. Cinq passagers et deux membres d'équipage se trouvaient à bord.

Le gouverneur d'Istanbul Vasip Sahin avait dans un premier temps fait état de cinq morts.

Quatre Russes et un dirigeant du conglomérat Eczacibasi se trouvaient à bord de l'hélicoptère, a indiqué son président, Bülent Eczacibasi. "Il y avait l'un de nos dirigeants (...) et des invités russes, quatre", en plus des deux pilotes, a-t-il dit.

La cellule de crise du ministère russe des Affaires étrangères a confirmé sur Twitter que les quatre passagers russes faisaient partie des cinq personnes dont le corps a été retrouvé.

Cet accident est survenu peu avant l'arrivée du président turc Recep Tayyip Erdogan en Russie, où il a été reçu par son homologue Vladimir Poutine.

L'appareil, qui a décollé à 11H16 (08H16 GMT) de l'aéroport Atatürk, a percuté une tour de télévision quatre minutes plus tard avant de s'écraser, a indiqué le ministère turc des Transports, cité par l'agence de presse progouvernementale Anadolu.

La ville d'Istanbul a été enveloppée dans une épaisse couche de brouillard au cours des derniers jours et la visibilité dans cette zone était fortement réduite.

De nombreuses ambulances et des camions de pompiers ont été dépêchés sur les lieux, selon les médias turcs, qui ont montré une épaisse colonne de fumée s'élever du site.

Des images du moment où l'appareil s'est écrasé diffusées par l'agence de presse Dogan ont montré une boule de feu, témoignant de la violence du choc.

L'autoroute E5, où des morceaux de l'épave du Sikorsky sont tombés, a été fermée à la circulation dans les deux sens, selon l'agence de presse progouvernementale Anadolu.

Personne au sol ne semblait avoir été affecté par le crash de l'appareil, selon le maire de la municipalité de Büyükçekmece, Hasan Akgün.

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG