Liens d'accessibilité

La Turquie dénonce une nouvelle "provocation" de la Russie


Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu à l'Otan, le 30 novembre 2015. (AP Photo/Virginia Mayo)

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu à l'Otan, le 30 novembre 2015. (AP Photo/Virginia Mayo)

Des images ont été diffusées montrant un soldat russe en position de tir avec un lance-missile à bord d'un navire de guerre croisant dans les eaux turques.

Le ministre des Affaires étrangères turc, Mevlut Casuvoglu, a dénoncé dimanche une "provocation" après la diffusion d'images d'un soldat russe en position de tir avec un lance-missile à bord d'un navire de guerre croisant dans les eaux turques.

"Oui, c'est une provocation", a dit M. Casuvoglu lors d'une intervention à la télévision privée NTV. "Ce soldat à bord de ce navire de guerre russe, avec ce qui ressemble à un missile... c'est juste une provocation."

La chaîne a diffusé les images d'un soldat russe, portant sur son épaule un lance-missile.

Selon NTV, le navire sur lequel a eu lieu l'incident est le Caesar Kunikov, qui appartient à la flotte russe présente en Mer Noire, et aurait passé le détroit du Bosphore dimanche matin.

Selon d'autres médias, l'incident aurait eu lieu vendredi, le navire étant déjà dans les eaux turques à ce moment.

Les autorités russes ne s'étaient pas exprimées dimanche sur le sujet.

Selon des médias turcs, Ankara a bloqué pendant la fin de semaine un navire russe au port de Samsun en raison de documents incomplets, trois autres navires pouvant quitter le port.

La Turquie et la Russie traversent leur pire crise diplomatique depuis la Guerre froide, après qu'un avion militaire russe a été abattu le 24 novembre par l'armée turque. La Russie a déjà annoncé des mesures de rétorsions à l'encontre de la Turquie.

M. Casavoglu a indiqué qu'il n'y avait aucun lien entre l'incident de l'avion et le passage de navires de guerres russes dans les eaux turques, ces traversés étant régies par des traités internationaux.

AFP

XS
SM
MD
LG