Liens d'accessibilité

Arrestation du frère de Fethullah Gülen accusé d'avoir fomenté le putsch avorté en Turquie


L'ex-prédicateur Fethullah Gulen pris en photo à Saylorsburg, Pennsylvanie, le 24 septembre 2013.

L'ex-prédicateur Fethullah Gulen pris en photo à Saylorsburg, Pennsylvanie, le 24 septembre 2013.

La police turque a arrêté le frère de l'ex-prédicateur Fethullah Gülen accusé d'avoir fomenté le 15 juillet la tentative de coup d'Etat, a annoncé dimanche l'agence de presse progouvernementale Anadolu.

Accusé d'être "membre d'une organisation armée terroriste", Kutbettin Gülen a été arrêté à Izmir (ouest), chez un de ses proches dans le district de Gaziemir, et placé en garde à vue, a ajouté l'agence Anadolu.

Les autorités turques accusent l'ex-prédicateur Fethullah Gülen d'avoir fomenté la tentative de coup d'Etat de la mi-juillet, qui a tué plus de 270 personnes et blessé des milliers d'autres.

Ancien allié devenu l'ennemi numéro un du président turc Recep Tayyip Erdogan, l'intéressé, qui vit en exil aux Etats-Unis depuis 1999, réfute ces allégations et clame diriger une organisation de paix appelée "Hizmet" ("Service").

Ces dernières semaines, à de multiples reprises, Ankara a demandé son extradition en Turquie.

Selon d'anciennes publications des médias turcs, Fethullah Gülen a cinq frères: Seyfullah et Hasbi - tous deux décédés - , Mesih, Salih et Kutbettin. Il a également deux soeurs: Nurhayat et Fazilet.

Au total, 32.000 personnes ont été arrêtées en Turquie dans le cadre des vastes purges visant des partisans présumés de l'ex-prédicateur Fethullah Gülen, lancées au lendemain du putsch avorté.

Médias, magistrature, police, milieu pénitentiaire, armée, éducation, université... Tous les secteurs sont concernés par ces purges d'une ampleur inédite. Cette dernière est tellement importante que le gouvernement turc a décidé de libérer cet été 38.000 prisonniers condamnés pour faire de la place à de nouveaux détenus.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG