Liens d'accessibilité

Tunisie: funérailles de policiers sous haute tension


Manifestation en Tunisie

Manifestation en Tunisie

Funérailles nationales en Tunisie pour les policiers tués dans une fusillade avec des djihadistes présumés.

Le président Moncef Marzouki a déclaré trois jours de deuil pour les forces de l’ordre tuées. Les funérailles ont lieu sous tension, notamment dans la région de Sidi Bouzid, au centre de la Tunisie, où des manifestations ont éclaté mercredi, au milieu d’une montée du sentiment anti-gouvernemental.

Pour rappel, Sidi Bouzid est le berceau de la révolution qui a chassé du pouvoir en janvier 2011 le régime de l’ex-président Zine El Abidine Ben Ali.

A Kef, où l'un des policiers a été enterré, les manifestants ont incendié le bureau du parti Ennahda, le parti islamiste au pouvoir en Tunisie.

Le parti est accusé de laxisme face au terrorisme, et l’opposition menace de renoncer aux négociations avec le pouvoir. Elle réclame notamment le départ du Premier ministre, Ali Larayedh. Ce dernier a seulement concédé « le principe » de sa démission, sans fournir d’autres précisions.

A terme, les pourparlers entre le gouvernement islamiste et l’opposition sont censés aboutir à la mise en place d'un cabinet apolitique, l'adoption d’une nouvelle Constitution et la tenue d’élections.
XS
SM
MD
LG