Liens d'accessibilité

Tunisie : les troupes à pied d’œuvre contre l’émigration illégale vers l’Europe


Des Tunisiens attendant d'embarquer dans l'île italienne de Lampedusa

Des Tunisiens attendant d'embarquer dans l'île italienne de Lampedusa

Le ministre tunisien des Affaires étrangères a rejeté la requête de l’Italie de déployer ses propres soldats en Tunisie. Il a dit qu’il ne permettra à personne de violer la souveraineté de la Tunisie.

L’armée tunisienne patrouille les ports du pays dans une tentative de bloquer l’exode massif de milliers de Tunisiens vers l’Europe. Près de 5000 candidats à l’émigration ont débarqué sur l’île italienne de lampedusa au cours des récents jours.

Le Premier ministre italien, Silvo Berlusconi, a sollicité une aide de 135 millions de dollars de l’Union européenne pour faire face à ce qu’il appelle une urgence humanitaire.

La chef de la diplomatie européenne, Catherin Ashton

La chef de la diplomatie européenne, Catherin Ashton

Pour sa part, le ministre tunisien des Affaires étrangères a rejeté la requête de l’Italie de déployer ses propres soldats en Tunisie. Il a dit qu’il ne permettra à personne de violer la souveraineté de la Tunisie ou de s’ingérer dans les affaires intérieures du pays.

En visite, lundi, à Tunis, la cheffe de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, a promis une aide de 347 millions de dollars à la Tunisie, dont 23 millions qui seront débloqués immédiatement. Ces fonds seront utilisés par le gouvernement intérimaire tunisien dans une transition vers la démocratie et dans le développement économique, a expliqué Mme Ashton.

XS
SM
MD
LG