Liens d'accessibilité

Nouveau cabinet tunisien: des indépendants remplacent les caciques de Ben Ali


Le premier ministre Mohamed Ghannouchi

Le premier ministre Mohamed Ghannouchi

Une victoire pour les milliers de Tunisiens qui manifestent depuis quatre jours devant la primature. Le Premier ministre Mohamed Ghannouchi reste...mais jusqu'à quand?

Le Premier ministre Mohamed Ghannouchi a remanié jeudi soir le gouvernement de transition…sous la pression populaire. La nouvelle équipe a été épurée des membres du RCD, le Rassemblement constitutionnel démocratique du président déchu Ben Ali.

L’annonce de la démission des caciques de l'ancien régime a provoqué une explosion de joie parmi les centaines de Tunisiens qui manifestent depuis quatre jours devant la primature réclamant la démission du gouvernement.

Nouveau cabinet tunisien: des indépendants remplacent les caciques de Ben Ali

Nouveau cabinet tunisien: des indépendants remplacent les caciques de Ben Ali

« C’est un message fort, positif, à l’intention du peuple tunisien. C’est un message qui dit que ce gouvernement va de l’avant dans les réformes politiques et dans la coupure totale aussi bien au niveau de la symbolique qu’au niveau de la mission avec le régime Ben Ali », a réagi jeudi soir Maya Jribi, secrétaire général du PDP, le parti démocrate progressiste, qui fait partie du gouvernement d’union nationale.

Les postes-clés de l’Intérieur, de la Défense, des Finances et des Affaires étrangères, ont été confiés à des technocrates et des personnalités indépendantes. Ce qui selon Maya Jribi répond aux attentes des Tunisiens. « Il y a des ministres originaires des régions les plus défavorisées. Ce sont des ministres connus pour leur compétence et la maitrise des différents dossiers de leurs secteurs. Et puis il s’agit de figures indépendantes. Donc c’est un message politique de coupure avec le régime Ben Ali », a-t-elle souligné.

Les postes de l’Intérieur et de la Défense reviennent respectivement à Farhat Rajhi, ancien procureur de la République, et Abdelkarim Zebidi, professeur de médecine qui avait occupé les ministères de la Santé et de la Recherche.

Nouveau chef de la diplomatie: Ahmed Ounaïs, un diplomate de carrière qui a servi sous les présidences de Habib Bourguiba et de Zine El Abidine Ben Ali avant de prendre sa retraite.

Des manifestants tunisiens

Des manifestants tunisiens

Mohamed Ghannouchi garde le portefeuille de premier ministre qu’il occupe depuis 11 ans. Depuis la chute de Ben Ali, le 14 janvier dernier, les Tunisiens réclament aussi son départ. « Il est exagéré de dire que tous les Tunisiens demandent son départ. Il y a une opinion publique assez large qui sera favorable à cette composition du gouvernement et favorable au Premier ministre Ghannouchi, parce qu’il a annoncé clairement sa détermination d’engager les reformes sociales et politiques », a commenté Maya Jribi du parti d’opposition le PDP.

Prochaine étape pour ce cabinet remanié ? « D’abord des mesures sociales urgentes en direction des régions défavorisées, en direction des chômeurs, et la révision des lois régissant la vie politique et l’amnistie pour préparer le pays à un climat de compétition où tous les partis se présentent de la manière la plus équitable à la compétition populaire et aux scrutins dans six à sept mois lors des législatives et présidentielles » a expliqué Maya Jribi, qui se dit satisfaite de cette nouvelle formation. Elle a ajouté que le PDP continuera son rôle de suivi et de contrôle de la mise en œuvre des réformes annoncées.

XS
SM
MD
LG