Liens d'accessibilité

Tunisie : Un gendarme tué durant la traque des terroristes embusqués dans une famille


Des membres de la garde nationale tunisienne prennent position pour sécurité les périmètres du lieu d’un échange des tirs avec des terroristes embusqués dans une famille avec des enfants et des femmes.

Des membres de la garde nationale tunisienne prennent position pour sécurité les périmètres du lieu d’un échange des tirs avec des terroristes embusqués dans une famille avec des enfants et des femmes.

Un gendarme a été tué au cours de la traque des terroristes embusqués dans une maison près de Tunis avec femmes et enfants.

L’opération était menée suite aux informations de préparation des activités des terroristes djihadistes avant les législatives prévues dimanche prochain, dont les autorités étaient mises au courant.

L’homme traqué s’était embusqué dans une maison avec « au moins deux hommes, au moins deux femmes et des enfants. Nous avons des informations sur la présence d'explosifs", a indiqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Mohamed Ali Aroui.

Un membre de la Garde nationale a été tué et un autre blessé dans les échanges de tirs avec les occupants de la maison. L’AFP précise que le gendarme tué reçue d'une balle à l'oeil.

L'une des femmes était "l'épouse d'un des éléments terroristes", a révélé Aroui. Les services de sécurités, usant d’un mégaphone, ont tenté de le convaincre de libérer les femmes et les enfants.

La maison à Oued Ellil a été encerclée suite à des informations obtenues après l'arrestation de "deux éléments terroristes" après des heurts à Kébili, à 500 km au sud de Tunis, selon lesquelles "d'autres éléments terroristes se trouvaient dans une maison" dans cette banlieue de la capitale, a ajouté M. Aroui, précisant que le gardien d'une société avait été tué à Kébili par ces "éléments terroristes".

Selon l'AFP, des tirs sporadiques retentissaient encore en fin de matinée mais la situation était plus calme en début d'après-midi.

XS
SM
MD
LG