Liens d'accessibilité

Tshisekedi veut prêter serment le 23 décembre


Face a face entre Etienne Tshisekedi et la police Kinshasa 26 Novembre 2011

Face a face entre Etienne Tshisekedi et la police Kinshasa 26 Novembre 2011

En République Démocratique du Congo, l'opposant Étienne Tshisekedi se considère comme le "président élu" et annonce qu'il va prêter serment. Il rejette les résultats de la présidentielle confirmés par la Cour Suprême. donnant la victoire à Joseph Kabila, qui sera investi mardi 20 décembre.

"Je vais prêter serment vendredi devant le peuple réuni au Stade des Martyrs" à Kinshasa, a déclaré l'opposant, âgé de 79, en répétant qu'il se considérait toujours "président élu" de la RDC.

M. Tshisekedi rejette toujours les résultats provisoires de la présidentielle du 28 novembre annoncés par la Commission électorale (Céni) donnant Joseph Kabila vainqueur avec 48,95% des suffrages devant Etienne Tshisekedi (32,33%).

Malgré les multiples irrégularités ayant entaché le processus électoral et dénoncées par l'opposition, des observateurs nationaux et internationaux, et des pays occidentaux, la Cour suprême de justice a confirmé les chiffres de la Céni et la réélection de Kabila.

Interrogé par la Voix de l'Amérique, Etienne Tshisekedi a qualifié Joseph Kabila, qui doit prêter serment mardi, de "criminel", affirmé que le gouvernement actuel était "démis depuis ce jour" et que les ministères seraient "dirigés par des secrétaires généraux jusqu'à nouvel ordre".

Avant cette annonce, des journalistes de l'AFP ont pu voir quatre chars de la Garde républicaine, dont trois bâchés, stationnés aux abords du stade des Martyrs, situé près du Palais du peuple.

XS
SM
MD
LG