Liens d'accessibilité

Dzhokhar Tsarnaev déclaré coupable


Dzhokhar Tsarnaev

Dzhokhar Tsarnaev

Le seul suspect encore vivant a été reconnu coupable des attentats de Boston, les plus graves aux Etats-Unis depuis le 11-Septembre, et risque désormais la peine de mort.

Les 12 jurés ont pris 11 heures sur deux jours pour arriver à ce verdict unanime. Dans une salle d'audience à l'ambiance particulièrement lourde, en présence de nombreuses familles de victimes, ils l'ont reconnu coupable de la totalité des 30 chefs d'accusation retenus contre lui, dont 17 passibles de la peine de mort.

Tsarnaev, 21 ans, qui avait obtenu en 2012 la citoyenneté américaine, a écouté le verdict de 32 pages, pâle et sans réaction apparente, debout entre deux de ses avocats.

Sa peine sera prononcée ultérieurement, à l'issue de la deuxième phase du procès fédéral qui devrait commencer la semaine prochaine. Les jurés devront alors décider entre peine de mort et réclusion à perpétuité.

Les attentats de Boston ont fait 3 morts et 264 blessés le 15 avril 2013.

Deux bombes artisanales avaient explosé dans la foule près de la ligne d'arrivée de son célèbre marathon. Le carnage avait traumatisé la ville et relancé la crainte du terrorisme aux Etats-Unis, presque 12 ans après le 11-Septembre.

Tsarnaev, qui avait agi avec son frère aîné Tamerlan, avait expliqué qu'il voulait ainsi venger la mort de civils musulmans tués par les Etats-Unis en Irak et en Afghanistan. Les deux frères, auto-radicalisés, avaient agi seuls.

Les parents de la plus jeune des victimes, Martin Richard, 8 ans, étaient dans la salle d'audience pour le verdict. Plusieurs victimes ou proches ont fait part de leur soulagement et remercié les jurés.

"Nous somme reconnaissants que Dzhokhar Tsarnaev soit tenu responsable du malheur qu'il a créé pour tant de familles", ont déclaré les proches du policer tué, Sean Collier.

Le maire de Boston, Marty Walsh, a exprimé l'espoir que ce jugement aide à tourner la page des attentats qui "ont à jamais laissé une marque sur notre ville".

La peine de mort n'existe plus depuis 1984 dans l'Etat du Massachusetts dont Boston est la capitale, et personne n'y a été exécuté depuis 1947.

Les évêques catholiques y ont réitéré cette semaine leur opposition à la peine capitale.

Mais s'agissant d'un "acte de terrorisme avec utilisation d'une arme de destruction massive", Dzhokhar Tsarnaev relève de la justice fédérale.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG