Liens d'accessibilité

Trump annonce une grande offensive de spots télévisés


Donald Trump en campagne dans le Michigan le 21 décembre 2015. (AP Photo/Carlos Osorio)

Donald Trump en campagne dans le Michigan le 21 décembre 2015. (AP Photo/Carlos Osorio)

Le milliardaire Donald Trump, largement en tête dans la course à l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle américaine de 2016, a annoncé mardi qu'il allait commencer à dépenser des millions de dollars en spots télévisés.

Le flamboyant homme d'affaires, qui finance lui-même sa campagne, n'a pratiquement pas dépensé d'argent en spots télévisés jusqu'à présent. Mais à l'approche des premiers votes des primaires républicaines, il a prévenu que cela allait changer.

"Je vais dépenser un minimum de 2 millions de dollars par semaine, et peut-être nettement plus que cela", a-t-il déclaré à la presse dans son avion avant un meeting dans l'Iowa, un Etat du Midwest.

M. Trump est en tête depuis des mois dans tous les sondages nationaux sur l'investiture républicaine. Son style fracassant et provoquant, qui le rend de plus en plus populaire dans l'électorat républicain malgré ou grâce à des polémiques récurrentes, lui a permis de dominer aisément la compétition sans dépenser aucun des 35 millions de dollars qu'il avait prévu d'utiliser avant le 1er janvier.

"Je suis fier du fait que c'est moi qui peux dépenser le moins", a-t-il déclaré. "Mais honnêtement, je ne veux prendre aucun risque".

C'est l'Iowa qui vote le premier dans la course à l'investiture pour la présidentielle: le début des caucus dans cet Etat est fixé au 1er février.

Lors d'un caucus, les citoyens désignent leurs délégués pour le parti politique qu'ils soutiennent, en vue des conventions locales puis nationale de ce parti.

Les caucus de l'Iowa sont tous les quatre ans l'objet d'une forte couverture médiatique. Ils fournissent une première indication sur le nom du candidat qui peut espérer gagner l'investiture pour son parti.

Huit jours plus tard viennent les primaires du New Hampshire, suivies de la Caroline du Sud puis du Nevada.

M. Trump a annoncé qu'il comptait effectuer un lancement massif de spots télévisés dans l'Iowa, le New Hampshire et le Nevada.

Ces messages de campagne porteront sur la question des frontières, le commerce, la lutte contre les extrémistes de l'organisation Etat islamique (EI) et la sécurité nationale.

Donald Trump a souligné qu'il n'hésiterait pas à lancer des spots attaquant ses rivaux si ceux-ci s'en prenaient directement à lui.

"Je suis prêt à dépenser beaucoup d'argent contre les gens qui m'attaqueront", a-t-il dit.

Et M. Trump a adressé une pique à son rival Jeb Bush, frère de l'ancien président George W. Bush et ancien gouverneur de Floride.

Jeb Bush, a-t-il dit, n'est arrivé "nulle part" malgré une campagne active et bien que les organisations qui le soutiennent aient dépensé selon des estimations 59 millions de dollars depuis qu'il a lancé sa candidature présidentielle.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG