Liens d'accessibilité

Trump accuse encore Hillary Clinton de laxisme sur l'immigration illégale


Trump - Clinton

Trump - Clinton

Le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump a encore accusé sa rivale démocrate Hillary Clinton de laxisme sur la question controversée des immigrants illégaux, affirmant que présidente, elle n'appliquerait pas les lois sur l'immigration et "mettrait le pays en danger".

L'homme d'affaires parlait à Houston, au Texas (sud), devant un groupe qui affirme avoir eu des amis et membres de leurs familles tués par des immigrants illégaux. Un grand nombre portait un T-shirt avec l'inscription: "Une vie volée".

Cette question est au coeur de la campagne de Trump depuis l'été dernier quand il avait dit que de nombreux immigrants mexicains étaient des trafiquants de drogue et des violeurs.

Adaptant un ton inhabituellement contenu, M. Trump a affirmé que Mme Clinton recourant à son autorité présidentielle "décrèterait une amnistie (des immigrés illégaux), violant notre constitution et mettant la nation entière en péril".

Hillary Clinton propose un assouplissement de l'application des lois sur l'immigration, promettant d'expulser seulement les criminels violents et les terroristes.

M. Trump promet au contraire de construire un mur entre les Etats-Unis et le Mexique et d'expulser un grand nombre d'immigrés illégaux.

Mais ses affirmations selon lesquelles les immigrés sont en grand nombre responsables des meurtres et viols aux Etats-Unis sont réfutées par les statistiques officielles et des études.

Malgré cela M. Trump a encore affirmé samedi que des Américains sont tués quasi quotidiennement pas des immigrés illégaux.

"Chaque jour notre frontière reste ouverte et des Américains innocent sont agressés et tués", a-t-il dit.

Samedi, Hillary Clinton état assistée dans sa campagne par son ex-opposant démocrate Bernie Sanders, et par la populaire démocrate Elizabeth Warren. Tous deux devaient faire campagne pour Mme Clinton dans l'Ohio, Etat crucial où l'ancienne secrétaire d'Etat est en difficulté face à son adversaire républicain.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG