Liens d'accessibilité

Troisième journée de pourparlers entre les deux Soudans à Addis Abeba


Thabo Mbéki tente de faire aboutir les négociations entre les deux Soudans actuellement en cours à Addis Abeba

Thabo Mbéki tente de faire aboutir les négociations entre les deux Soudans actuellement en cours à Addis Abeba

Selon les médiateurs de l’Union africaine (UA), les discussions achoppent autour de l’avenir des zones frontalières contestées.

Le deuxième jour de discussions à Addis Abeba en Ethiopie entre le président soudanais, Omar el-Béchir, et son homologue du Soudan du Sud,Salva Kiir, a pris fin lundi soir sans un accord.

Les pourparlers, qui reprennent aujourd’hui, achoppent, selon les médiateurs de l’Union africaine (UA), autour de l’avenir des zones frontalières contestées et des questions de sécurité. Mais des progrès sont signalés sur le développement économique, le pétrole et les questions commerciales.

L'équipe de l'UA a présenté des idées pour régler le différend sur la pétrolifère disputée d'Abyei. Le projet, énoncé dans les documents obtenus par la Voix de l’Amérique (VOA), préconise la mise en place d’une soi-disant « frontière souple » qui permettrait la libre circulation des personnes, du bétail et des biens entre le Soudan, le Soudan du Sud, et la zone d’Abyei.

Dans une lettre adressée à M. Kiir, l'UA appelle également les deux parties à décider du statut d'Abyei par des négociations au lieu d'un vote de la population de la région. Un tel vote, a expliqué le principal négociateur de l’UA, Thabo Mbeki, pourrait susciter la rancune des perdants et rendre la paix plus difficile.

Les autres litiges découlant du l’accession du Soudan du Sud à l’indépendance en juillet 2011 ont trait à la sécurité, aux recettes pétrolières, et au statut des ressortissants de chaque pays.

Le Soudan accuse son voisin du sud d’armer des rebelles dans deux Etats frontaliers, tandis que le Soudan du Sud accuse l'armée soudanaise d’avoir mené des bombardements.

L'Organisation des Nations Unies (Onu) avait donné aux deux Soudans jusqu'à samedi dernier pour parvenir à un accord ou à faire face à d'éventuelles sanctions.
XS
SM
MD
LG