Liens d'accessibilité

Attentat à Kidal : 4 soldats tchadiens tués et au moins 3 grièvement blessés


Une vue de la ville de Kidal, dans le nord-est du Mali

Une vue de la ville de Kidal, dans le nord-est du Mali

L'état-major tchadien a annoncé la mort vendredi de trois soldats dans un attentat suicide à Kidal, dans le nord-est du Mali. Le lendemain, un quatrième est décédé de ses blessures.

"Un groupe d'éléments de l'armée tchadienne s'est rendu ce jour vendredi au marché de Kidal pour s'approvisionner. Au moment où ce groupe a fait son entrée, un kamikaze a fait exploser sa ceinture, tuant sur le coup trois soldats et blessant grièvement quatre autres", précisait le communiqué vendredi.

Le ministre de la communication du Tchad, Hassan Sylla Bakary, joint par la VOA, a confirmé l’information, ajoutant que le kamikaze était le propriétaire de la boutique dans laquelle les soldats sont entrés.

« Il faut être patient, c’est un travail de fourmis qui est en train de se faire là-bas, il faut aller pas-à-pas, il faut fouiller tous les recoins… Le terroriste, il arrive, il n’a pas de visage, donc c’est tout ça qui rend le travail un peu difficile » a dit à la VOA, le porte-parole de la Misma, le Colonel Yao Adjoumani, joint à Bamako.

Des officiers de l’Etat-major de la Misma sont en réunion à Kidal ce vendredi. Les armées française, tchadienne, et le Mouvement National de Libération de l'Azawad (MNLA) -qui s'est opposé à la présence de l'armée malienne- assurent la sécurité de la ville.

C’est dans cette région des Ifoghas que sont retranchés des centaines d’islamistes armés, traqués par les soldats tchadiens et français, appuyés par des éclaireurs maliens.

L’attentat de ce vendredi à Kidal est le troisième dans cette ville du nord du Mali. Celui du 21 février visait des militaires français. Cinq jours plus tard, un autre attentat tuait sept membres du MNLA. Le dernier en date du 12 avril, visait vraisemblablement les soldats tchadiens. Le Tchad a déjà perdu 26 soldats le 22 février lors de combats contre les salafistes armés dans le massif des Ifoghas.
XS
SM
MD
LG