Liens d'accessibilité

Trois soldats français tués par l'explosion d'une mine au Mali


Les forces françaises vers Asongo, dans le nord malien en juin 2015.

Les forces françaises vers Asongo, dans le nord malien en juin 2015.

Trois soldats français ont été tués au Mali par l'explosion mardi d'une mine au passage de leur véhicule blindé, selon un communiqué publié mercredi par la présidence française.

Le président François Hollande a exprimé sa "grande tristesse" après le décès de deux soldats "des suites de leurs blessures". L'Elysée avait annoncé dès mardi la mort d'un premier militaire et fait état de trois blessés, dont deux graves.

Mickaël Poo-Sing, Damien Noblet et Michael Chauvin sont décédés en opération au Mali.

Mickaël Poo-Sing, Damien Noblet et Michael Chauvin sont décédés en opération au Mali.

L'explosion est survenue lors d'une opération de la force française Barkhane à l'approche de la ville de Tessalit, au nord du Mali. Selon le ministère de la Défense, les victimes se trouvaient à bord de l'engin de tête d'un convoi d'une soixantaine de véhicules qui a touché une mine et explosé.

La force française Barkhane mobilise 3.500 hommes déployés dans cinq pays du Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie,Niger et Tchad) pour contrer la menace des groupes jihadistes.

XS
SM
MD
LG