Liens d'accessibilité

Trois morts dans l'attaque contre les sites juifs au Kansas


Le site du centre communautaire juif à Overland Park au Kansas, théâtre de meurtres prémédités d'un suprématiste blanc

Le site du centre communautaire juif à Overland Park au Kansas, théâtre de meurtres prémédités d'un suprématiste blanc

A la veille de la Pâque juive, trois personnes ont été tuées dimanche à l’extérieur d’un centre communautaire et d'un centre de retraite juifs, dans la banlieue de la ville de Kansas City, au Kansas.

Selon les autorités, un suprématiste blanc connu de longue date par la police, Frazier Glenn Cross, doit comparaître lundi devant un magistrat pour répondre d’accusations de meurtre prémédité.

Cross, 73 ans, a utilisé un fusil pour tuer un homme et un adolescent dans le stationnement du centre communautaire de la banlieue d’Overland Park. Il a ensuite conduit vers la maison de retraite voisine et a tué une femme avant d'être arrêté dans une école primaire.

Selon le chef de la police, John Douglass, dit que les autorités dimanche n'envisagent pas, pour l’instant, de qualifier ces meurtres de crimes de haine.

« Il est trop tôt dans l’enquête pour le faire, mais nous savons que c'est un acte de violence vicieux et, de toute évidence, il s’agit de deux établissements juifs, donc on pourrait le supposer, mais nous allons attendre d’en savoir plus avant de nous prononcer », a déclaré M. Douglass.

Le président Barack Obama a qualifié l’attaque d’ « horrible » et de « déchirante », et il a offert ses condoléances, et celles de son épouse, Michelle, aux familles des victimes.

Dans les années 1980, Cross dirigeait un groupe de la milice suprématiste blanche Ku Klux Klan et une autre organisation intitulée le Patriot White Party (Parti des patriotes blancs). Il avait été condamné à cinq ans de réclusion pour avoir menacé de faire la guerre aux juifs, aux noirs, aux homosexuels et aux fonctionnaires.

Le Southern Poverty Law Center, une organisation qui milite en faveur des droits civiques, avait porté plainte contre Cross, l’accusant « d’utiliser des tactiques d'intimidation contre les Africains-Américains ». Les deux parties étaient parvenues à un accord à l’amiable, Cross s’engageant à ce que son groupe cesse d’opérer en tant qu'organisation paramilitaire, mais qu'il aurait enfreint l’accord, et écopé de six mois de prison pour outrage à la justice.

Cross, alias Glenn Miller, a également brigué à plusieurs reprises un poste de responsabilité publique. En 2010, il a fait campagne pour le Sénat des États-Unis, cherchant à représenter le Missouri. Durant sa campagne, il avait distribué des annonces dénigrant les juifs et autres minorités.
XS
SM
MD
LG