Liens d'accessibilité

Trois morts dans l'attaque d'une mosquée à la machette en Tanzanie


Un Tanzanien récite des versets du Coran assis parmi les ruines d'une ancienne mosquée sur l'île de Kilwa Kisiwani, Tanzanie le 30 octobre 2006.

Un Tanzanien récite des versets du Coran assis parmi les ruines d'une ancienne mosquée sur l'île de Kilwa Kisiwani, Tanzanie le 30 octobre 2006.

Trois personnes ont été tuées en Tanzanie dans l'attaque de leur mosquée par un groupe d'hommes armés de machettes, a-t-on appris vendredi de source policière.

L'attaque s'est déroulée jeudi soir dans la ville de Mwanza, sur la rive du lac Victoria, dans l'extrême nord de la Tanzanie.

"La police a arrêté trois personnes en lien avec cet incident", a déclaré le chef de la police locale, Ahmed Msangi, qui n'a toutefois donné aucune précision sur les motivations des assaillants.

Les statistiques portant sur l'appartenance religieuse sont interdites en Tanzanie. En fonction des sources, la proportion de musulmans en Tanzanie est évaluée entre 30 et 40%, tandis que les chrétiens représenteraient plus de 50% de la population.

Globalement, les populations chrétienne et musulmane cohabitent pacifiquement en Tanzanie, même si le pays a enregistré ces dernières années des attaques sporadiques contre des mosquées ou des églises.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG