Liens d'accessibilité

Trois islamistes arrêtés pour l'attentat meurtrier de Davao, aux Philippines


Filipino children watch as arrested drug suspects, not shown, wait outside an alleged drug den following a raid where two suspects were killed and about 90 people arrested during operations as part of the continuing "War on Drugs" campaign of Philippine P

Filipino children watch as arrested drug suspects, not shown, wait outside an alleged drug den following a raid where two suspects were killed and about 90 people arrested during operations as part of the continuing "War on Drugs" campaign of Philippine P

Trois membres d'un groupe extrémiste musulman ont été arrêtés aux Philippines à la suite de l'attentat sur un marché de Davao, grande ville du sud du pays, qui avait fait 15 morts le mois dernier, ont annoncé vendredi les autorités.

Les trois hommes appartiennent à un groupe local qui a organisé cet attentat à la bombe en partie pour attirer l'attention de l'organisation Etat islamique (EI), a précisé le ministre de la Défense Delfin Lorenzana.

"Ils cherchent à attirer l'attention de l'EI pour que celui-ci les reconnaissent, c'est pour ça qu'ils ont essayé d'enregistrer (l'attentat en vidéo)", a-t-il déclaré.

L'attentat, une bombe explosant dans un marché animé de la ville de Davao, dont le président Rodrigo Duterte est originaire et qu'il a longtemps dirigée, avait poussé celui-ci a imposer l'état d'urgence et à renforcer les mesures de sécurité.

Ce même groupe, appelé Maute, est aussi responsable d'enlèvements et d'autres attentats, et les autorités lui attribuent également une attaque il y a quelques mois contre un poste de l'armée sur l'île de Mindanao (sud).

Avec AFP

XS
SM
MD
LG