Liens d'accessibilité

Trois hauts responsables de l’IAAF suspendus à vie


Le saut en hauteur.

Le saut en hauteur.

La commission d'éthique de l'IAAF (Fédération internationale d’athletisme) a pris ses premières sanctions individuelles contre trois hauts responsables qu’elle frappe d’une suspension à vie.

Les Russes Valentin Balakhnichev et Alexei Melnikov ainsi que le Sénégalais Papa Massata Diack, fils de l'ancien président de la Fédération internationale Lamine Diack sont suspendus à vie, selon la décision de commission d'éthique de l'IAAF.

Ce dernier était un ex-consultant auprès de l'IAAF.

Valentin Balakhnichev était pour sa part trésorier de l'IAAF jusqu'en décembre 2014. Il est aussi un ancien président de la Fédération russe.

Quant à Alexei Melnikov, il est un ancien entraîneur de l'équipe de marche de Russie.

Ils sont suspendus dans le cadre du plus grand scandale ayant jamais touché l'athlétisme, mêlant dopage et corruption jusqu'aux plus hautes sphères de la Fédération internationale (IAAF).

Le nouveau président de l'IAAF, le Britannique Sebastian Coe, n'a pas manqué de saluer cette décision, avalisant de facto les sanctions, présentées au départ comme des recommandations.

"Les suspensions à vie annoncées aujourd'hui envoient un message on ne peut plus fort, et ceux qui tentent de corrompre ou de pervertir l'athlétisme seront menés devant la justice", a déclaré Coe dans un communiqué.

Ces sanctions sont assorties d'amendes allant de 15.000 à 25.000 dollars (13.800 à 23.000 euros).

Un quatrième ancien responsable, le médecin français Gabriel Dollé, en charge de la lutte antidopage au sein de l'IAAF jusqu'à fin 2014, est également reconnu coupable mais dans une moindre mesure, avec une suspension de cinq ans.

Ces quatre responsables tombent pour des manquements à l'éthique dans le cadre du dopage avéré de la Russe Liliya Shobukhova, spécialiste du fond.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG