Liens d'accessibilité

Trois Emiratis, un Saoudien arrêtés en rapport avec l'attentat de dimanche en Tanzanie


Des blessés suite à l'attentat contre l'église St. Joseph Mfanyakazi à Arusha le 5 mai

Des blessés suite à l'attentat contre l'église St. Joseph Mfanyakazi à Arusha le 5 mai

Les trois suspects arrêtés en Tanzanie pour l'attentat contre une église dimanche dernier sont originaires des Emirats Arabes Unis (EAU), et non de l'Arabie Saoudite, comme initialement indiqué.

Le ministère des Affaires étrangères des Emirats Arabes Unis a confirmé que trois de ses ressortissants ont été arrêtés en Tanzanie et a déclaré suivre de près l'instruction du dossier.

Mais une autorité tanzanienne citée par l'AFP à Arusha affirme qu’il s’agit de quatre étrangers arrêtés dont trois Emiratis et un Saoudien.

Selon cet officiel, ils ont été arrêtés lorsqu’ils essayaient de traverser la frontière vers le Kenya.

L'attentat à la bombe contre l'église catholique romaine Saint Joseph Mfanyakazi à Arusha dimanche a tué deux personnes et fait une soixantaine de blessés.
XS
SM
MD
LG