Liens d'accessibilité

330 millions de personnes touchées par la sécheresse en Inde


Des buffles broutent dans le lac asséché de Chandola à Ahmedabad, en Inde, le 30 mars 2016.

Des buffles broutent dans le lac asséché de Chandola à Ahmedabad, en Inde, le 30 mars 2016.

Des températures jamais enregistrées en 100 ans dans la Grande Péninsule; le gouvernement est très inquiet car c’est plus d’un quart de la population indienne répartie sur 10 Etats qui en est touchée.

Quelque 330 millions de personnes souffrent de cette sécheresse qui intervient après deux années de faible mousson, a indiqué un avocat du gouvernement indien PS Narasimha devant la Cour suprême.

Certaines régions sont en proie à de graves pénuries d'eau qui occasionnent de lourdes pertes de récoltes aux agriculteurs, a indiqué le gouvernement.

Le gouvernement a versé des financements aux régions touchées par ce manque de pluies ayant entraîné par endroits le rationnement de l'eau potable, a-t-il ajouté.

Les récits de familles et d'agriculteurs contraints de parcourir de longues distances pour trouver de l'eau font les gros titres de la presse indienne.

L'avocat a fourni les chiffres mardi, après une requête d'une ONG demandant à la Cour suprême d'ordonner au gouvernement d'accroître ses efforts en faveur des régions les plus touchées.

De fortes températures sévissent en outre dans l'est, le centre et le sud de l'Inde depuis plusieurs semaines et qui ont provoqué la mort de dizaines de personnes.

La chaleur tue plusieurs centaines de personnes, parmi les plus pauvres, chaque année en Inde mais cette année les températures ont augmenté plus tôt que d'habitude, faisant craindre un bilan encore plus élevé.

"Nous n'avons jamais connu de températures aussi élevées durant ces mois depuis plus de 100 ans", a dit le responsable de l'aide au sein des services de l'agriculture de l'Etat de l'Orissa, P.K. Mohapatra, à l'AFP.

Les services météo indiens ont lancé une alerte mercredi en raison de l'arrivée d'une vague de chaleur dans l'Orissa et deux autres Etats, avec des températures de plus de 45°C prévues dans les prochains jours.

Les écoles sont fermées jusqu'à la semaine prochaine dans l'Orissa tandis que plus au nord dans le Bengale occidental, des mouvements de protestation ont éclaté à cause des pénuries d'eau.

"Plusieurs centaines d'habitants de la ville d'Howrah ont bloqué lundi une grande artère pour protester contre le manque d'approvisionnement en eau", a dit Baren Das, un responsable de la ville.

Des responsables politiques sont mis en cause en raison de leur déplacement dans les régions affectées, des centaines de litres d'eau ayant ainsi été déversées pour humidifier une route poussiéreuse avant la visite du chef de l'exécutif du Karnataka mardi.

Les services météo prévoient une mousson meilleure que prévu cette année, promettant un rayon d'espoir aux agriculteurs. Le secteur agricoles emploie 60% de la population.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG