Liens d'accessibilité

Trois bombes jeudi en Irak


(Reuters)

(Reuters)

Samarra est régulièrement l'objet d'attaques depuis l'arrivée en juin 2014 des djihadistes de l'Etat islamique dans les régions sunnites du nord de la capitale.

BAGDAD (Reuters) - Trois voitures piégées ont explosé jeudi à trois points de contrôle dans les faubourgs ouest de la ville sainte de Samarra, en Irak, faisant trois morts et 41 blessés, ont annoncé un responsable de la sécurité et des personnes sur place.

Samarra, située dans le centre de l'Irak, à 125 kilomètres au nord de Bagdad, accueille la mosquée d'Or, lieu saint du chiisme. Elle est régulièrement l'objet d'attaques depuis l'arrivée en juin 2014 des djihadistes de l'Etat islamique dans les régions sunnites du nord de la capitale.

Les trois bombes, qui ont explosé jeudi avant l'aube, ont tué un civil et deux policiers et faits des dizaine de blessés. Elles ont été suivies de tirs de roquettes et de mortier, a indiqué le responsable de la sécurité. Puis, après plusieurs heures de combats avec les forces de sécurité, les attaquants, sous le feu de l'armée de l'air irakienne, se sont retirés, a-t-il ajouté.

XS
SM
MD
LG