Liens d'accessibilité

Trois anciens chefs de l'armée de l'air accusés de détournement de fonds au Nigeria


L'ancien dirigeant nigérians Goodluck Jonathan salue la foule à Abuja, Nigeria, le 29 mai 2015.

L'ancien dirigeant nigérians Goodluck Jonathan salue la foule à Abuja, Nigeria, le 29 mai 2015.

Trois anciens officiers généraux de l'armée de l'air nigériane ont été inculpés de détournement de fonds d'une valeur de l'ordre de 67 millions d'euros.

Le général de corps aérien Adesola Amosun Nunayon, le général de division aérienne Jacob Bola Adigun et le général de brigade aérienne Gbadebo Owodunni Olugbenga doivent comparaitre à partir du 8 juillet devant un tribunal pour y répondre de 26 chefs d'accusation portés par la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC).

Les trois hommes, qui servaient sous l'ancienne d'administration du président nigérian Goodluck Jonathan sont accusés d'avoir détourné en mars 2014 21 milliards de nairas (67 millions d'euros) de fonds militaires via des sociétés écrans qui ont permis notamment des investissements immobiliers à Londres, selon un communiqué de la EFCC.

Les trois hommes ont plaidé non-coupables et ont bénéficié d'une liberté sous caution en attendant leur procès qui doit s'ouvrir le 8 juillet.

Elu au printemps 2015 pour succéder à Goodluck Jonathan, le président nigérian Muhammadu Buhari a fait de la lutte contre la corruption une des priorités de son régime.

Parmi les personnalités déjà poursuivies pour corruption ou détournement de fonds, figurent notamment l'ancien conseiller national à la sécurité Sambo Dasuki, l'ancien porte-parole du parti présidentiel Olisa Metuh, d'anciens ministres et hauts responsables politiques ainsi que des dirigeants de médias privés.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG