Liens d'accessibilité

Trente-quatre migrants secourus et 4 morts dans un naufrage au large du Maroc


Des migrants africains se reposent à même le sol après avoir traversé une clôture frontalière entre le Maroc et l'enclave espagnole de Ceuta, en Afrique du Nord, le 31 octobre 2016.

Quatre migrants se sont noyés et 34 autres ont été secourus mercredi matin après le naufrage de leur embarcation au large des côtes méditerranéennes du Maroc, selon les autorités locales.

Les corps de quatre clandestins subsahariens ont été repêchés après le chavirement de leur embarcation pneumatique au large de la ville d'Al-Hoceima (nord-est), a rapporté l'agence de presse officielle MAP, qui cite les autorités locales.

34 autres émigrés, dont 5 femmes, ont pu être sauvés lors de l'intervention menée par des équipes de la gendarmerie, de la marine et de la protection civile marocaine, selon la MAP.

Une enquête a été ouverte par le parquet "pour élucider les circonstances de cette tentative d'émigration illégale".

Al-Hoceima est située à mi-chemin entre les enclaves espagnoles au Maroc de Melilla et Ceuta.

Les migrants qui veulent rejoindre l'Europe tentent le plus souvent soit de passer par la mer vers Gibraltar (à une quinzaine de km du Maroc), soit de franchir les frontières terrestres de Ceuta et Melilla, où la surveillance a été considérablement renforcée ces dernières années, du côté marocain comme du côté espagnol. Les départs de la région d'Al-Hoceima pour rejoindre l'Espagne via les côtes ibériques, distantes d'environ 130 km, sont plus rares.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG