Liens d'accessibilité

Trafic d'ivoire: trois tonnes saisies au Vietnam et en Thailande


Près de trois tonnes d'ivoire ont été saisies au Vietnam et en Thaïlande, destinées à un marché noir alimentant essentiellement le Vietnam et la Chine, ont annoncé les douanes vendredi.

Au Vietnam, 2,2 tonnes de défenses d'éléphants importées du Mozambique par bateau, cachées dans des sacs de fèves, ont été découvertes dans le port de Hai Phong, dans le nord-est du Vietnam.

En Thaïlande, la saisie de 700 kilos d'ivoire a été réalisée la semaine dernière sur l'île touristique de Koh Samui, dans le sud du royaume.

L'ivoire était caché dans un bateau, dans un container étiqueté "perruques" et était destiné au Laos, petit pays d'Asie du sud-est où l'ivoire est également prisé.

Les défenses, entre autres parties du corps des éléphants, sont très utilisées en médecine traditionnelle au Vietnam. Elles sont utilisées, comme en Chine, pour faire des objets ou comme porte-bonheur.

Le Vietnam a interdit le commerce de l'ivoire en 1992, mais le marché noir reste très actif. Un kilogramme de défenses d'éléphant s'y vend plus de 2.000 euros.

Début décembre, en France, les douaniers de l'aéroport de Roissy ont découvert dans les bagages d'un couple vietnamien venant d'Angola 95 kilos d'ivoire, une "saisie record" chez des voyageurs.

Jusqu'à 50.000 éléphants sont tués par an en raison du braconnage de l'ivoire. La population d'éléphants d'Afrique est passée de 550.000 bêtes en 2006 à 470.000 aujourd'hui.

Le Vietnam est l'un des points noirs du commerce lié aux espèces en voie de disparition, comme les cornes de rhinocéros, capables de guérir du cancer selon une croyance répandue.

Le Vietnam a saisi cette année plusieurs dizaines de tonnes de défenses d'éléphants, de cornes de rhinocéros et d'écailles de pangolin illégalement importées d'Afrique, notamment en raison d'une forte demande sur son marché intérieur mais aussi en Chine.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG