Liens d'accessibilité

Tournée en Asie : le président Obama en Malaisie


Le président Barack Obama trinquant avec le roi Abdul Halim de Malaisie, sultan de l'État de Kedah, lors d'un dîner d'État à Istana Negara Palace à Kuala Lumpur, le 26 avril 2014. A gauche, le Premier ministre malaisien Najib Razak et à droite, la reine Haminah.

Le président Barack Obama trinquant avec le roi Abdul Halim de Malaisie, sultan de l'État de Kedah, lors d'un dîner d'État à Istana Negara Palace à Kuala Lumpur, le 26 avril 2014. A gauche, le Premier ministre malaisien Najib Razak et à droite, la reine Haminah.

Il est le premier président américain à se rendre dans ce pays à majorité musulmane en près de cinquante ans.

Après le Japon et la Corée du Sud, Barack Obama est arrivé samedi, 26 avril 2014, en Malaisie pour une visite de trois jours, troisième et avant-dernière étape de sa tournée en Asie.

M. Obama a participé à un dîner d'Etat, donné en son honneur samedi à Kuala Lumpur. Lors d’un discours, le roi Abdul Halim de Malaisie a dit à M. Obama que son pays était reconnaissant pour "le soutien indéfectible et la coopération" des Etats-Unis dans les recherches de l’avion disparu de la Malaysia Airlines, qui avait, à son bord, des passagers malaisiens et américains, entre autres. Il a également salué les forts liens économiques entre les deux pays, ajoutant que cette coopération permettra à la Malaisie d'accéder au statut de nation développée.

Ce déplacement de M. Obama vise à apaiser les préoccupations du Premier ministre Najib Razak au sujet du partenariat transpacifique, un vaste accord de libre-échange entre les pays de la région Asie-Pacifique. La Malaisie est un proche partenaire commercial de la Chine et s'est opposée à certaines clauses de l'accord. La visite vise aussi à souligner les liens de sécurité avec ce pays, sur fond de tensions territoriales avec la Chine.

Cinquième tournée en Asie

C'est la cinquième tournée de M. Obama en Asie depuis sa prise de fonctions en 2009. Il a promis de faire de la région Asie-Pacifique une priorité économique, diplomatique et militaire plus importante pour les États-Unis.

Avant son départ de la Corée du Sud plus tôt samedi, M. Obama s’était adressé aux troupes américaines stationnées à Séoul, en leur disant que les Etats-Unis "n'hésiteront pas à utiliser notre puissance militaire pour défendre nos alliés et notre mode de vie''. La déclaration du président intervient après les menaces de la Corée du Nord de procéder à son quatrième essai nucléaire.

Lors d'une conférence de presse conjointe avec la présidente sud-coréenne Park Geun-hye à Séoul vendredi, M. Obama a déclaré que Pyongyang finirait par s’isoler davantage si le régime devait procéder à un nouveau test nucléaire.

Pour le leader sud-coréen, la visite de M. Obama a envoyé un message ferme qui constituait à dire que la provocation de la Corée du Nord ne serait pas tolérée.

Après la Malaisie, le président américain s’envolera lundi pour les Philippines, dernière étape de son périple asiatique.
XS
SM
MD
LG