Liens d'accessibilité

Togo : l’UFC, principal parti d’opposition, au gouvernement


Gilchrist Olympio en mars 2010

Gilchrist Olympio en mars 2010

La nouvelle a été annoncée jeudi, par le président national de ce parti d’opposition, Gilchrist Olympio, à l’occasion d’une conférence de presse.

L’Union des forces de changement (UFC), le principal parti d'opposition du Togo, va occuper sept strapontins dans le nouveau gouvernement. La nouvelle a été annoncée jeudi, par le président national de ce parti, Gilchrist Olympio, à l’occasion d’une conférence de presse.

« J’ai signé un accord politique pour une participation de l’UFC à un gouvernement de redressement national, dans un esprit de partage du pouvoir avec le Rassemblement du peuple togolais », a déclaré M. Olympio. Le leader de l’UFC a dit avoir pris « cet engagement historique après avoir longuement réfléchi sur les causes réelles de la crise profonde qui mine » le Togo « depuis des décennies. »

L’accord de mercredi prévoit la participation des cadres de L’UFC à la gestion de la chose publique. Les deux partis se sont, en outre, engagés à finaliser, dans les six prochains mois, les réformes constitutionnelles et institutionnelles et à procéder, dans un bref délai, au recensement général de l’habitat.

XS
SM
MD
LG