Liens d'accessibilité

Togo : les langues africaines au secours de l’école


Togo : les langues africaines au secours de l’école

Togo : les langues africaines au secours de l’école

Pour Antoine Kossi Afele, chef du département de linguistique à l’université de Lomé, « le climat est pollué, de façon conflictuelle, entre les langues maternelles et le français. »

Les élèves togolais, surtout ceux du primaire, n’ont pas le droit de s’exprimer dans leur langue maternelle dans l’enceinte de leur établissement scolaire. Toute violation de cette règle est punie de manière humiliante. « On m’a mis l’os de la mâchoire d’un bœuf au cou parce que j’avais demandé à quelqu’un, dans ma langue maternelle, si on pourra jouer ensemble », se souvient Jean Baromi, étudiant en linguistique.

Pour Antoine Kossi Afele, chef du département de linguistique à l’université de Lomé, « le climat est pollué, de façon conflictuelle, entre les langues maternelles et le français. » L’universitaire togolais relève « les taux d’échec massifs dus au fait que la langue d’enseignement a été exclusivement en une langue européenne, que l’enfant ne maitrise pas depuis le début ».

XS
SM
MD
LG