Liens d'accessibilité

Togo : manifestation de l'opposition dispersée à coup de gaz lacrymogène


Le président du Togo Faure Gnassingbe (G) place son vote dans l'urne à Lome, le 25 juillet 2013.

Le président du Togo Faure Gnassingbe (G) place son vote dans l'urne à Lome, le 25 juillet 2013.

Les manifestants protestaient contre les 50 ans du régime au pouvoir

La police a recouru vendredi à Lomé au gaz lacrymogène pour disperser des milliers de manifestants réunis près de l'Assemblée nationale pour protester contre les 50 ans du régime en place.

Des manifestants portaient des calicots dont le message disait entre autres "50 ans au pouvoir, ça suffit!", ou "deux mandats, ça suffit!".

Bien que n’ayant pas reçu d’autorisation, les manifestants qui répondaient à l’appel de l’opposition, ont érigé de barricades et brulé quelques pneus avant d’être dispersés par la police à coup de gaz lacrymogène.

L’opposant Jean-Pierre Fabre, président de l'Alliance nationale pour le changement (ANC) a déclaré à l’AFP que les manifestants sont descendus dans la rue pour mettre la pression sur le gouvernement.

L'objectif était de "s'assurer que les réformes politiques vont bien être mises en œuvre avant l'élection présidentielle de 2015", a-t-il indiqué.

Une rencontre est prévue samedi entre M. Fabre et le président, Faure Essozimna Gnassingbé qui a pris le pouvoir avec l’appui de l’armée à la mort de son père, le général Gnassingbé Eyadéma. Ce dernier avait gouverné le pays d'une main de fer pendant 38 ans. Faure Gnassingbé a remporté en 2005 et 2010 des scrutins présidentiels dont les résultats ont été contestés par l'opposition.

A l'approche de la présidentielle de 2015, l'opposition veut l'empêcher de briguer un troisième quinquennat mais dispose de peu de moyens de pression et peine à s'exprimer d'une seule voix. En juin, les députés avaient rejeté un projet de loi en ce sens.

XS
SM
MD
LG