Liens d'accessibilité

Togo : fermeture temporaire des écoles après des manifestations contre les grèves des enseignants


Manifestation à Lomé de l'opposition, 12 décembre 2014

Manifestation à Lomé de l'opposition, 12 décembre 2014

Les universités sont épargnées par cette mesure que le gouvernement togolaise a annoncée mardi.

Selon le gouvernement que cite l’AFP, la fermeture temporaire a été décidée car les manifestations sont de nature à mettre en danger la sécurité et la vie des élèves, de leurs enseignants et de la population.

La mesure frappe tous les établissements scolaires de l'enseignement général et de l'enseignement technique tant publics que privés sur l'ensemble du territoire.

Les élèves ont envahi les rues de la capitale, Lome, en demandant au gouvernement d'accéder aux requêtes des professeurs pour que les cours puissent reprendre.

Les syndicats d’enseignants réclament une hausse de salaire pour les 50 000 employés du secteur public.

Le mouvement de grève a même touché les services d'éducation et de santé.

Les principales centrales syndicales ont appelé à une grève de 72 heures à partir de mercredi.

Les autorités togolaises ont réitéré leur disponibilité "à poursuivre les discussions avec les centrales syndicales, afin d'apporter des solutions appropriées à la situation et permettre un aboutissement heureux de l'année scolaire".

Mais les représentants des syndicats ont estimé que cette fermeture des écoles était "une fuite en avant".

"Nous irons jusqu'au bout de nos revendications", a déclaré à l'AFP Gilbert Tsolenyanou, porte-parole de la STT (Synergie des Travailleurs du Togo).

(L'information reprise dans cet article provient de l'AFP).

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG