Liens d'accessibilité

Tirs devant l'ambassade des États-Unis au Tchad


Les premiers intervenants se réunissent sur le site d'un attentat suicide à N'djamena, au Tchad, le 11 juillet 2015. (Photo d'illustration)

Les premiers intervenants se réunissent sur le site d'un attentat suicide à N'djamena, au Tchad, le 11 juillet 2015. (Photo d'illustration)

Panique à l'ambassade des États Unis au Tchad : un individu a tiré à bout portant sur les vigiles tôt ce matin devant cette chancellerie en criant "Allahu Akbar".

Placé devant l'ambassade américaine à N’Djamena, le tireur a visé les policiers tchadiens.

Le tireur n'a fait aucune victime. Une alerte a été donné à tout le personnel de l'ambassade de n'est pas sortir de chez eux.

Le suspect se fait déposer devant l'ambassade par un clandomen (moto taxi).

Les premiers éléments d'enquête indiquent que le suspect serait un trafiquant d'armes. Après perquisition de sa chambre, la police affirme avoir trouvé des minutions. Ces documents et ordinateur ont été ramassés par la police pour des mesures d'enquête.

Le tireur est actuellement en train d'être auditionné aux renseignements généraux en présence de représentants du personnel de l'ambassade.

Selon une source du Département d'Etat jointe par VOA Afrique, les tirs ont eu lieu vers 6 heures (heure locale). L'ambassade a modifié son emploi du temps, et avoir prévu d'être fermée demain pour le jour férié.

Le Tchad a engagé son armée en première dans la lutte contre les groupes jihadistes au Sahel et autour du lac Tchad contre les islamistes nigérians de Boko Haram, groupe qui a rallié l'EI.

N'Djamena a déjà été la cible d'attentats-suicide meurtriers commis par des kamikazes de Boko Haram, qui attaquent également régulièrement les soldats tchadiens autour du lac Tchad.

André Kodmadjingar, correspondant à N’Djamena

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG