Liens d'accessibilité

Tirs à Bangui, Ngaissona dément son arrestation


Des manifestants face à des soldats français dans Bangui

Des manifestants face à des soldats français dans Bangui

La situation était confuse en début d’après-midi ce mercredi au PK 12 à la sortie nord de Bangui.

En réaction à l’agression de deux des leurs par des anti-balaka, les combattants de l’ex-Séléka casernés au PK 11 ont riposté à l’arme lourde et légère.

Les fortes détonations ont plongé les habitants des quartiers voisins dans une profonde terreur. Craignant les exactions des anciens rebelles, plusieurs familles ont fui leurs habitations.

Le calme est revenu après l’intervention des forces internationales. Aucun bilan n’est encore disponible, mais jusqu’en début de soirée, quelques tirs sporadiques se faisaient encore entendre dans le secteur.

Plus au sud, la tension était également vive au KM5, quartier à majorité musulmane du 3e arrondissement.

Là aussi, des tirs d’armes automatiques ont été entendus pendant plusieurs heures.

Selon certaines sources, les soldats de la MISCA ont fait des tirs de sommation pour prévenir d’éventuelles agitations, au lendemain de l’assassinat de quatre musulmans dans la localité.

C’est dans ce contexte que Jean-Emmanuel Ndjaraoua a été inhumé. Ce représentant de la Haute Kotto au sein du parlement provisoire a été abattu par des hommes armés le 9 février dernier dans la capitale centrafricaine.

Ngaissona dément son arrestation

La Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA) se félicite de l’arrestation, ce jour, par les autorités congolaises de Patrice-Édouard Ngaissona, coordonnateur autoproclamé des anti-balaka, avec deux de ses collaborateurs, dans la région frontalière de la Likouala, dans la partie nord de le République du Congo. Les trois personnes appréhendées ont été transférées à Brazzaville. - See more at: http://www.peaceau.org/fr/article/la-misca-se-felicite-de-l-arrestation-de-patrice-edouard-ngaissona-coordonateur-politique-autoproclame-des-anti-balaka#sthash.7CPSetTB.dpuf
Malgré un communiqué dans laquelle la Mission internationale de soutien à la Centrafrique se félicite de son arrestation, Patrice-Édouard Ngaissona reste libre.

Joint par la Voix de l'Amérique, coordonnateur autoproclamé des anti-balaka dément avoir été arrêté avec deux de ses collaborateurs, dans la région frontalière de la Likouala, dans la partie nord de le République du Congo.



La Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA) se félicite de l’arrestation, ce jour, par les autorités congolaises de Patrice-Édouard Ngaissona, coordonnateur autoproclamé des anti-balaka, avec deux de ses collaborateurs, dans la région frontalière de la Likouala, dans la partie nord de le République du Congo. Les trois personnes appréhendées ont été transférées à Brazzaville. - See more at: http://www.peaceau.org/fr/article/la-misca-se-felicite-de-l-arrestation-de-patrice-edouard-ngaissona-coordonateur-politique-autoproclame-des-anti-balaka#sthash.7CPSetTB.dpuf
XS
SM
MD
LG