Liens d'accessibilité

Côte d’Ivoire : trois confrères déférés à la maison d’arrêt d’Abidjan


Notre correspondant Saint-Claver Oula en détention

Notre correspondant Saint-Claver Oula en détention

Nos Confrères Stéphane Guédé Theophile Kouamouo, et Saint-Claver Oula, correspondant de la VOA à Abidjan, ont été interpelés pour la publication d’un rapport sur la filière café-cacao. Le procureur exige que les journalistes révèlent les sources à l’origine des documents qu’ils ont utilisés dans leur article, ce que le trio refuse. De ce fait, ils sont accusés de vol de documents.

Les trois journalistes du Nouveau Courrier détenus depuis mardi à Abidjan ont été placés sous mandat de dépôt et déférés à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA). Nos Confrères Stéphane Guédé Theophile Kouamouo, et Saint-Claver Oula, correspondant de la VOA à Abidjan, ont été interpelés pour la publication d’un rapport sur la filière café-cacao. Le procureur exige que les journalistes révèlent les sources à l’origine des documents qu’ils ont utilisés dans leur article, ce que le trio refuse. De ce fait, ils sont accusés de vol de documents.

« Nos trois confrères ont eu des documents dont la véracité n’est pas mise en doute », a expliqué Mame Camara, président de l’UNJCI, l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire. Selon lui, « dès l’instant ou il n’y pas de problème au niveau de la véracité des documents, je journaliste fait son travail et publie l’information. »

Le Comité de protection de Journalistes (CPJ) condamne, lui aussi, l’arrestation de nos confrères. « Nous sommes alarmés par les arrestations de nos confrères », a déclaré Mohammed Keita du CPJ à New York. « Nous sommes particulièrement préoccupés par l’état de santé du correspondant de la Voix de l’Amérique, Saint-Claver Oula qui a souffert un malaise hier alors qu’il était en détention, et qui a d’ailleurs commencé une grève de la fin », a expliqué M. Keita.

XS
SM
MD
LG