Liens d'accessibilité

Thomas Sankara : les tests ADN n’ont pas été concluants, Compaoré sous le coup d'un mandat d’arrêt


Des posters à l’effigie de Thomas Sankara sont vendus comme de petits pains sur la place des martyrs dans le quartier Tampouy dans le nord-ouest de Ouagadougou où plusieurs milliers de personnes se sont réunies pour commémorer le 28eme anniversaire de l’a

Des posters à l’effigie de Thomas Sankara sont vendus comme de petits pains sur la place des martyrs dans le quartier Tampouy dans le nord-ouest de Ouagadougou où plusieurs milliers de personnes se sont réunies pour commémorer le 28eme anniversaire de l’a

La justice militaire du Burkina Faso a lancé un mandat d'arrêt international contre l'ex-président Blaise Compaoré pour son implication présumée dans la mort de l'ancien chef d'Etat Thomas Sankara, selon une source proche du dossier.

La presse sur place rapporte aussi que l’ancien président Blaise Compaoré fait l’objet d’un mandat d’arrêt.

La justice burkinabè annonce que les tests ADN sur les restes de Sankara n’ont pas été concluants comme le confirme l'avocat de la famille à VOA Afrique

Le mandat d’arrêt contre Blaise Compaoré a, selon la presse locale, été lancé depuis le 4 décembre.

L’ex-président du Burkina vit en Côte d’Ivoire depuis sa fuite du pouvoir en octobre 2014.

Un des avocats de la famille Sankara confirme que Compaoré bien est recherché en rapport avec le dossier Sankara.

Me Sankara avocat de la famille s’est aussi prononcé sur l’annonce de justice selon laquelle les tests ADN sur les restes de Thomas Sankara et de ses 12 compagnons n’ont pas été concluants.

"Les premier et deuxième niveau certifient des résultats qui confortent les résultats déjà de l’autopsie ; mais au troisième niveau, l’expertise scientifique conclue qu’il n’y a pas d’ADN détectable conformément donc, en tout cas, à l’état actuel de la science ", Me Bénéwéndé Sankara.

Lors de l’audience de lundi au tribunal militaire de Ouagadougou, le général Gilbert Diendéré, inculpé dans l’affaire Sankara a comparu. L’ancien bras droit de Blaise Compaoré, auteur du coup d’Etat manqué de septembre, ne portait pas de menottes.

Thomas Sankara et 12 autres compagnons ont été abattus le 15 octobre 1987 lors du coup d’Etat qui a porté Blaise Compaoré au pouvoir.

XS
SM
MD
LG