Liens d'accessibilité

Afrique de l’Est : l’augmentation des prix suscite la colère


Manifestations à Nairobi au Kenya

Manifestations à Nairobi au Kenya

Au Kenya, le mouvement de protestation contre l’augmentation des prix a mal tourné, jeudi 6 juillet. Dans le même temps, en Ouganda, les commerçants sont en grève …

La police a usé de gaz lacrymogènes contre une centaine de protestataires qui défilaient dans le centre de Nairobi, la capitale du Kenya.

La hausse du prix de la nourriture et du pétrole est à l’ origine de leur mécontentement. C’est en s’approchant des bureaux du président et du Premier ministre que les manifestants se sont heurtés à la police. Ils comptaient demander la mise en place de mesures contre la vie chère…

En face, un porte-parole de la police explique qu’il fallait les disperser parce qu’ils n’avaient pas l’autorisation de se réunir.

Déjà, le mois dernier, le président kenyan Mwai Kibaki affirmait que son gouvernement prenait des mesures pour protéger la population des conséquences de l’augmentation des prix. Il était alors question de réduire les prix de certains produits, de constituer des réserves de céréales et de pétrole, et d’élargir des programmes d’aide alimentaire dans les zones dévastées par la sécheresse.

Le Kenya fait actuellement face a une sécheresse persistante, qui s’ajoute à l’augmentation des prix de la nourriture et du pétrole, à l’échelle mondiale. Une situation qui fait souffrir l’ensemble des pays d’Afrique de l’Est.

Kampala, le 29 avril 2011

Kampala, le 29 avril 2011

Les commerçants de Kampala, la capitale de l’Ouganda ont d’ailleurs débuté une grève le mercredi, 6 juillet. L’augmentation des prix affectant leurs affaires, ils ont décidé de fermer leurs portes pour deux jours.

L’appel à la grève est intervenu après l’échec des négociations entre syndicats et gouvernement. Tout comme au Kenya, c’est la sécheresse et le marché mondial du pétrole qui seraient responsables de l’augmentation des prix, estiment les autorités.

Par précaution, la police a donc patrouillé dans les rues de Kampala. On garde en mémoire les affrontements entre manifestants et forces de l’ordre qui avait fait neuf morts en avril dernier.

XS
SM
MD
LG