Liens d'accessibilité

Norvège: huit semaines de détention pour l’auteur du massacre


Norvège: huit semaines de détention pour l’auteur du massacre

Norvège: huit semaines de détention pour l’auteur du massacre

Présumé coupable de l’attentat à la bombe à Oslo, contre la primature, et de la fusillade sur l’île d’Utoeya, lors d’un rassemblement de jeunes, Anders Behring Breivik pourrait être juge pour terrorisme.

La première comparution d'Anders Behring Breivik, qui a eu lieu lundi, 25 juillet, devant le tribunal d’Oslo, n’a durée que 35 minutes. Le tribunal a ordonné sa détention pour huit semaines de détention, dont quatre en isolement; une durée qui peut être prolongée avant que le procès ne commence.

Le juge avait décidé que les audiences se dérouleraient à huis clos, notamment afin d’empêcher la présence des médias. Mais Anders Behring Breivik s’y est opposé en demandant, au contraire, que la comparution soit publique. Il tient à expliquer les raisons de ses attaques.

Anders Behring Breivik

Anders Behring Breivik

Présumé coupable d’un attentat à la bombe contre la primature à Oslo et de la fusillade sur l’île d’Utoeya, lors d’un rassemblement politique de jeunes, il pourrait être juge pour terrorisme.

Le bilan a été revu a la baisse. La police parle desormais 76 morts au lieu des 93 précédemment annoncé.

D’après son avocat, Anders Behring Breivik a reconnu avoir mené les deux attaques, qu’il qualifie lui-même d’ « atrocités ». En revanche, il estime n’avoir commis aucun crime. Ces actes étaient nécessaires pour amener une révolution dans la société norvégienne, croit-il.

Juste avant les attaques de vendredi 22 juillet, Anders Behring Breivik a publié une longue harangue sur internet, dans laquelle il s’insurge contre ce qu’il qualifie d’islamisation de l’Europe par l’immigration musulmane. Il y promet également de se venger contre les libéraux, qu’il accuse d’avoir trahi la foi chrétienne en encourageant le multiculturalisme.

Depuis l’occupation nazie, durant la seconde Guerre mondiale, jamais la Norvège n’avait été le théâtre de telles violences

XS
SM
MD
LG