Liens d'accessibilité

Tempête de neige : un avion sort de la piste à New York


Un avion sous une tempête de neige

Un avion sous une tempête de neige

Un avion a dérapé sur la piste enneigée d'un aéroport à New York, touchée comme tout l'est des Etats-Unis mais aussi le sud, par une tempête de neige.

La tempête de neige qui s'abat sur l'Est et le Sud des Etats-Unis, a entraîné l'annulation de milliers de vols, la fermeture de musées, d'écoles et de ministères.

A l'aéroport La Guardia de New York, où la visibilité était très limitée, un avion de la compagnie Delta est sorti de la piste et est allé s'encastrer dans une barrière. L'aéroport avait annulé 40% de ses vols à l'arrivée en raison du mauvais temps.

Les pompiers ont précisé que l'appareil avait "dérapé" et évoqué quelques "blessés légers" parmi les 125 passagers, qui ont pu quitter l'appareil par les toboggans d'urgence. Delta n'a pas précisé si la neige était à l'origine de l'incident.

En prenant en compte les "alertes" et les "préavis" de tempête, un Américain sur six (65 millions) est concerné par ce "solide front froid" qui pourrait déposer "d'abondants flocons" dans l'Ohio jusqu'au nord-est avec un manteau blanc supérieur par endroits à 25 centimètres, selon les services météorologiques (National Weather Service, NWS).

"Il s'agit d'un événement plutôt inhabituel" que le sud du pays soit touché par la neige à cette époque de l'année, a souligné à l'AFP Bruce Terry, météorologue au NWS.

Et les Etats du sud risquent "de ne pas être aussi bien équipés pour faire face à de fortes chutes de neige" que le nord-est, met-il en garde.

A Dallas, il est tombé en quelques heures 9 cm de neige, la quatrième plus forte chute de neige pour un mois de mars dans la ville texane.

Dans l'Oklahoma (sud) de nombreuses écoles sont restées fermées en raison du mauvais temps. Le NWS annonçait aussi de la neige dans l'Arkansas. Les habitants de Memphis (Tennessee) se sont eux réveillés avec des routes verglacées par un mélange de pluie et de neige.

Les "alertes" à la tempête de neige concernent 29 millions d'Américains, depuis le Texas (sud) jusqu'à l'île de Nantucket (nord-est).

Mais la région de Boston, touchée récemment par de très fortes chutes de neige, n'est pas cette fois la plus concernée.

Washington DC, New York, Philadelphie et Baltimore seront les grandes villes les plus affectées, selon Bruce Terry.

- 'Y'en a marre' -

La neige tombait en continu jeudi sur la capitale Washington où elle pourrait atteindre 18 centimètres, accompagné d'une chute des températures jusqu'à -13 degrés Celsius dans la nuit.

Au plus fort de la tempête, les météorologues attendent des chutes de 3 centimètres de neige par heure.

De 7 à 18 centimètres sont aussi attendus sur New York, où les températures pourraient descendre jusqu'à -10 degrés en soirée.

Certains New-Yorkais lassés de cette énième tempête de neige, ne cachaient pas leur exaspération.

"Y en a marre. Cela fait cinq ans que j'habite à New York, et c'est le pire hiver que j'ai jamais vu", confiait Will McCullough, un avocat originaire de Philadephie.

Mais Guillermo, un Mexicain travaillant dans un petit stand ambulant de restauration à l'angle de la 3e avenue et de la 46e rue se voulait positif: "Il ne fait pas aussi froid que les autres jours, on peut travailler et les gens sortent".

Les touristes risquent d'être déçus par ce nouvel épisode neigeux, qui a entraîné l'annulation de milliers de vols et la fermeture de plusieurs grands musées.

Près de 4.000 vols avaient été annulés jeudi à 12H30 heure locale (17H30 GMT) à destination ou en partance des Etats-Unis, selon le site spécialisé Flightaware.

A Washington, quasi tous les prestigieux musées de l'institution Smithsonian, y compris le zoo qui abrite de célèbres pandas, ont fermé jeudi.

Seuls étaient ouverts le musée (couvert) de l'air et de l'espace, et celui de l'histoire américaine.

L'immense National Gallery of Art avait aussi ses portes closes en raison d'une météo "peu clémente".

Les administrations centrales, y compris de nombreux ministères comme le département d'Etat ou le Pentagone, ont également fermé leurs portes, et les fonctionnaires invités à télé-travailler, a annoncé sur Twitter l'OPM, le bureau de ces salariés.

La Maison Blanche a elle fermé ses portes à la presse dans la matinée, renvoyant chez eux les correspondants qui y ont un bureau.

A la grande joie des écoliers, de nombreux établissements scolaires ont aussi fermé à Washington et dans ses environs, où les transports publics étaient très perturbés.

VOA/AFP

XS
SM
MD
LG